Adresse de notre nouveau site :https://chinefrancophonie.fr
chinefrancophonie "中国和法语国家"

Bonjour/Bonsoir à tous et à toutes.

Après six ans de bons et loyaux services, nous travaillons sur une version test de notre nouveau site.

Le Forum Chine et Francophonie actuel est laissé ouvert (dans quelques jours les articles publiés depuis janvier 2010 resteront visibles) mais ne recevra plus de nouveaux membres et aucun article ne sera publié à partir de ce jour.

Pour continuer de faire partie de notre réseau qui se nomme désormais "chinefrancophonie, inscrivez-vous toujours gratuitement sur notre nouveau site : https://chinefrancophonie.fr

A très bientôt
chinefrancophonie
Adresse de notre nouveau site :https://chinefrancophonie.fr


 
AccueilCalendrierRechercherMembresFAQGroupesS'enregistrerConnexionLa Chine Sac au dos (5) : Trois étudiants dans le Shandong chez Confucius et au Taishan Ap_bmp10
Rejoignez-nous sur notre nouveau site : http://www.chinefrancophonie.net
Inscription nouveau site

Partagez
 

 La Chine Sac au dos (5) : Trois étudiants dans le Shandong chez Confucius et au Taishan

Aller en bas 
AuteurMessage
domrenaut

domrenaut

Messages : 75
Date d'inscription : 01/02/2010
Localisation : france, Paris

La Chine Sac au dos (5) : Trois étudiants dans le Shandong chez Confucius et au Taishan Empty
MessageSujet: La Chine Sac au dos (5) : Trois étudiants dans le Shandong chez Confucius et au Taishan   La Chine Sac au dos (5) : Trois étudiants dans le Shandong chez Confucius et au Taishan EmptyLun 3 Jan 2011 - 13:57

C'est en septembre 2005. A l'Université des finances de Pékin (中央财经大学 "Zhong yang cai jing da xue"), ils sont une vingtaine de Français à se retrouver dans la classe de débutants en chinois.

Tous ont des motivations différentes mais se rejoignent parfois dans l'aventure.
C'est le cas à la mi-octobre pour Gabrielle, Benjamin et Domi. Gabrielle, 19 ans la cadette est sur les traces de la culture de sa grand-mère chinoise. Benjamin 26 ans, étudiant en Géographie prépare son Doctorat et réalise une thèse sur le tourisme en Chine. Enfin, Domi le Lao…

Une idée les réunit : une escapade dans le Shandong sur les traces de Confucius puis l'approche d’une montagne sacrée. Le Shandong est à l'est de Pékin une province agricole et maritime. En front de mer, la baie de Qingdao et la bière du même nom. A l’intérieur Qufu où est né Confucius et où il a passé une bonne partie de sa vie. Le mont Taishan à deux heures de Qufu est une des cinq montagnes sacrées. Le tout est jouable en deux jours par train de nuit. C'est qu'il y a le travail du chinois et la pression des professeurs !!!

Première étape pour des débutants en chinois, l'achat par nous même des billets de train. C'est connu, il y a de nuit, selon le prix, les couchettes molles (软卧"Ruan wo") et les couchettes dures (硬卧"Ying wo") Plus compliquée est l'approche des trains à vitesses différentes, K ou T, dont les dates d'ouverture de réservation sont variables de 4 à 10 jours. Et puis selon la place haut (上"Shang") milieu (中"Zhong") bas (下"Xia"). Pas question pour une première fois d'acheter en gare. La queue, la pression des voyageurs, les vociférations des vendeurs, nous ne nous en sortirions pas ! C'est donc à un guichet « 火车"huoche" » miraculeusement placé près de la Fac que nous ferons affaire.

Celle-ci n’est pas si simple : pas de place pour un vendredi ; nous partirons le jeudi et sècherons les cours. Pas de vente ouverte pour le billet de retour de Tai'an; nous sommes contents d'avoir un billet pour Qufu, c'est le principal. Pour vous qui lisez, si vous avez pris un train de nuit en Chine, rien de bien compliqué mais pour des néophytes, la gare c'est le presse-purée organisé. Selon votre direction, on vous parque dans une salle d'attente (5 à 6 trains en même temps.) 10 minutes avant le départ de votre train un ou deux petits guichets de contrôle/ poinçonnage sont ouverts. Imaginez le stress de la foule dans l'entonnoir ainsi créé !!!

20/21 octobre 2005 : Qufu-Confucius.

Jeudi soir, en Gare Centrale de Pékin, nous découvrons le train chinois. C'est très sympa et confortable même en "Ying Wo" la classe des prolos. Pour Benjamin la place "Shang" n'est pas de trop qui lui permet de déployer ses longues jambes en surplomb du couloir. Et les couettes sont épaisses, un bonheur.

Il fait sacrément froid le matin en gare de Qufu. La dite gare, en pleine nature, est déserte ! Il faut acheter nos billets de retour mais de guichet nenni !!! Nous devons avoir l'air un peu affolé : une fringante jeune Chinoise se précipite sur nous avec un anglais impeccable. Vous êtes perdus, je vais vous aider je ne vous connais pas mais vous me connaissez… Oui, oui, je suis dans vos voitures ; cette charmante personne voyage de par le monde pour vendre une pièce de starter qui équiperait toutes les autos !

Merci à elle, A 7 Km en centre ville elle résout nos problèmes ; c’est de Jinan que nous reviendrons finalement. Pas question de lui payer le taxi. Cette gentillesse Chinoise si souvent rencontrée ne cessera de nous émouvoir et nous séduire.

A Qufu, 90 000 habitants, 20 % seraient des Kong, descendants du Maître Kong :
孔夫子 "Kǒng fū zǐ", Confucius pour nous occidentaux (551-479 BC). Il y est né et y a passé la fin de sa vie après son itinérance de sage prêcheur.
En centre ville, le temple Confucius maintes fois remanié ne retient pas trop notre attention. C’est là pourtant que nous avons un premier contact avec le tourisme à la chinoise : les Groupes au Drapeau, avec ses participants pressés de se faire prendre en photo…
Bien plus intéressante et émouvante est la forêt Confucius : un cimetière de 200 hectares parsemé de stèles gravées incroyables. A croire que toute la Chine, ses principes de gouvernance, ses maximes, ses pensées et ses poèmes se sont donnés rendez-vous ici. Depuis 2500 ans, on a eu le temps ! Emouvant également ce simple et large tumulus, tombe du Maître, évoqué par une grande stèle. A quelques mètres son fils, un Kong parmi d'autres…

La Chine Sac au dos (5) : Trois étudiants dans le Shandong chez Confucius et au Taishan Confuc11 La Chine Sac au dos (5) : Trois étudiants dans le Shandong chez Confucius et au Taishan Pensae10
Qufu - Confucius et les pensées du maître

Il nous aura fallu quatre heures pour faire ce petit pèlerinage. Nous savourons ensuite avec joie la découverte de la Chine profonde ; pousse-pousses et gargotes au bord du trottoir. On y mange bien, comme ces pâtes confectionnées sous nos yeux. (Il est dit que Marco-Polo aurait ramené en Italie la recette des pâtes ) Mais le temps presse il nous faut rejoindre le Taishan.

La Chine Sac au dos (5) : Trois étudiants dans le Shandong chez Confucius et au Taishan Apras_10
Après le spiriturel, il faut se restaurer

21/22- Taishan.

Un bus en deux heures relie Qufu a Tai'an au pied de la montagne sacrée du Taishan. Une chance, il nous dépose à la porte de l'office de tourisme. En 10 minutes nous organisons notre séjour dans la montagne. Nous récupérons un plan d'accès et nous payons trois lits dans un dortoir à 1400 m. Le Taishan est une montagne sacrée Taoïste.
(Les montagnes sacrées chinoises seront évoquées plus longuement dans le prochain épisode)

Un téléphérique joint la ville au sommet de la montagne. C'est le mode d'ascension que choisit Gabrielle. Elle va assurer notre arrivée, car il se fait déjà tard.

La Chine Sac au dos (5) : Trois étudiants dans le Shandong chez Confucius et au Taishan Escali10 La Chine Sac au dos (5) : Trois étudiants dans le Shandong chez Confucius et au Taishan Montee10
Près de 8000 marches en costume cravate pour un toursite chinois et la montée finale du Taishan

Il est 16 heures quand Benjamin et moi abordons les première marches de la montée de 1100 m. Il nous faut trois heures pour rejoindre l'hôtel. Ce qui veut dire que la dernière heure nous la faisons de nuit. C'est habituel aux montagnes sacrées. Au pied on vous vend des lampes et allez, on y va. La montée n'est pas lassante bien que toute en marches. Tous les 100 m, un point de ravitaillement éclairé est là pour vous donner un repère et un espoir. Dans la nuit, ces petites lucioles sont bien sympathiques.

A 19 heures, nous rencontrons Gabrielle emmitouflée dans une énorme capote de l'armée Chinoise (5 cm d’épaisseur) On ne peut pas dire que cela vous mette en valeur mais c'est bien chaud. Pour 10 yuans, nous suivrons son exemple.

La Chine Sac au dos (5) : Trois étudiants dans le Shandong chez Confucius et au Taishan Benjam10
Benjamin emmitouflé dans une capote de l'armée

La nourriture comme le dortoir sont spartiates. Il est 5h30 le samedi 21 matin quand une fanfare nous réveille. C'est qu’il ne faut pas manquer le lever du soleil à 6 heures 19.
Dans la nuit glaciale une foule immense de Chinois se précipite vers le sommet 100 m plus haut, sortie on ne sait d'où !

Ils sont plus de 1000 sur la ligne de crête armés de leurs appareils photos. A 6 h 10 l'Orient rosit. Cela durera 15 minutes. Bousculades, rires, rafales de photos on se croirait dans une fête foraine. L'apparition de l'astre suprême provoque une clameur surprenante. Plus surprenant encore, à 6h24 nous nous retrouvons comme des idiots seuls sur la crête ; toute cette foule a disparu ! Nous l'apprendrons, 早饭 "Zao Fan" oblige, petit déjeuner aux nouilles, c'est également sacré.

La Chine Sac au dos (5) : Trois étudiants dans le Shandong chez Confucius et au Taishan Lever_10 La Chine Sac au dos (5) : Trois étudiants dans le Shandong chez Confucius et au Taishan Gabrie10
Lever du soleil et les 3 étudiants au sommet du Taishan.

La descente raide et ultra rapide est vertigineuse. De toutes part, on nous salue le pouce en l'air avec de grands sourires. Une dernière expérience sera le trajet en bus pour la Gare de Jinan : un slalom incroyable au milieu et entre des milliers de poids lourds occupant les trois pistes de l’autoroute. Il faut avoir les nerfs solides. Le train de nuit plus tranquille nous ramène au petit matin en gare de Pékin Ouest. Retour au boulot mais nous sommes tous trois ravis.

Yeux critiques qui regardez ces photos, juste pour vous dire qu'en 2005 je n'avais pas encore d'appareil numérique. Les photos de cet article ont été scannées pour illustrer l'aventure... Rassurez vous dés novembre 2006 on passe au numérique et le mont Emeishan, c'est début 2008 !

Prochain Episode :

Les montagnes Sacrées et Bouddhistes. Ascension du mont Emeishan dans le Sichuan; des tropiques au froid polaire.


Domi Paris


La Chine Sac au dos (4) : "Montagne Tibétaine de Deqin à Shangeri-La - Vol vers Lhassa"
Revenir en haut Aller en bas
Benjamin Taunay

Benjamin Taunay

Messages : 6
Date d'inscription : 31/01/2010
Localisation : France, Angers

La Chine Sac au dos (5) : Trois étudiants dans le Shandong chez Confucius et au Taishan Empty
MessageSujet: Une superbe expérience !    La Chine Sac au dos (5) : Trois étudiants dans le Shandong chez Confucius et au Taishan EmptyMar 18 Jan 2011 - 3:25

Voilà une histoire passionnante et racontée avec une très belle plume, imagée et qui donne le sourire d'un bout à l'autre du récit. Le récit est très fidèle à cette réalité chinoise que Dominique ne connait que trop bien. Merci donc pour ces fabuleux souvenirs qui me laissent rêveur...
Benjamin
Revenir en haut Aller en bas
 
La Chine Sac au dos (5) : Trois étudiants dans le Shandong chez Confucius et au Taishan
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Adresse de notre nouveau site :https://chinefrancophonie.fr :: Rendez-vous avec la Chine 走进中国 :: La Chine sac au dos - 背包游中国-
Sauter vers: