Adresse de notre nouveau site :https://chinefrancophonie.fr
chinefrancophonie "中国和法语国家"

Bonjour/Bonsoir à tous et à toutes.

Après six ans de bons et loyaux services, nous travaillons sur une version test de notre nouveau site.

Le Forum Chine et Francophonie actuel est laissé ouvert (dans quelques jours les articles publiés depuis janvier 2010 resteront visibles) mais ne recevra plus de nouveaux membres et aucun article ne sera publié à partir de ce jour.

Pour continuer de faire partie de notre réseau qui se nomme désormais "chinefrancophonie, inscrivez-vous toujours gratuitement sur notre nouveau site : https://chinefrancophonie.fr

A très bientôt
chinefrancophonie
Adresse de notre nouveau site :https://chinefrancophonie.fr
chinefrancophonie "中国和法语国家"

Bonjour/Bonsoir à tous et à toutes.

Après six ans de bons et loyaux services, nous travaillons sur une version test de notre nouveau site.

Le Forum Chine et Francophonie actuel est laissé ouvert (dans quelques jours les articles publiés depuis janvier 2010 resteront visibles) mais ne recevra plus de nouveaux membres et aucun article ne sera publié à partir de ce jour.

Pour continuer de faire partie de notre réseau qui se nomme désormais "chinefrancophonie, inscrivez-vous toujours gratuitement sur notre nouveau site : https://chinefrancophonie.fr

A très bientôt
chinefrancophonie
Adresse de notre nouveau site :https://chinefrancophonie.fr
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Adresse de notre nouveau site :https://chinefrancophonie.fr


 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexionL'invité du jour : Marc Fontana Ap_bmp10
Rejoignez-nous sur notre nouveau site : http://www.chinefrancophonie.net
Inscription nouveau site
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : où commander le coffret Pokémon Go Collection ...
64.99 €
Voir le deal

 

 L'invité du jour : Marc Fontana

Aller en bas 
AuteurMessage
admin
Admin
admin


Messages : 2514
Date d'inscription : 23/01/2010
Age : 52
Localisation : Beijing

L'invité du jour : Marc Fontana Empty
17092012
MessageL'invité du jour : Marc Fontana

L'invité du jour : Marc Fontana Marc-f10 Aujourd'hui nous recevons Marc Fontana, qui est le responsable de la Médiathèque de l'Institut français de Chine (IFC) et actuellement commissaire de l’exposition « Victor Segalen Stèles 1912-2012 »

D’où vient ce projet d'exposition de Victor Segalen et pourquoi avoir choisi la Bibliothèque nationale de Chine ?
Cette exposition est une création de l'Institut français de Chine. Le projet est né il y a un an environ, à la suite d’une discussion avec le journaliste Laurent Ballouhey et l’éditeur Félix Torrès, et pour être précis, au restaurant La Taverne à Pékin : il fallait « faire quelque chose » pour commémorer le centenaire du livre « Stèles ».
J’ai pensé alors à une exposition à l’Institut français, mais il a fallu d’abord donner une forme à cet événement. Cela ne s’est pas fait en un jour !

Il s’agissait de mieux faire connaître cette œuvre au public chinois. Et également de faire comprendre qu’avec l’œuvre de Segalen la France et la Chine partageaient un patrimoine intellectuel commun. Donc pour moi la Bibliothèque nationale de Chine s’imposait comme premier lieu pour présenter cette exposition.

L’art est très présent dans cette exposition. Pouvez-vous nous expliquer votre démarche ?
Oui quatre artistes ont apporté leur contribution. Je commencerai d’abord par deux très jeunes femmes, les calligraphes Dai Qian et Gu Liting. Au moment où le projet prenait forme, Nicolas Idier, attaché culturel à l’Ambassade de France, a organisé une rencontre avec l’artiste Xu Hai, qui enseigne la calligraphie à l’Académie centrale des Beaux-arts. Xu Hai a mis, si l’on peut dire, deux de ses élèves, sans doute parmi les meilleures, à notre disposition. J’ai par la suite parlé avec elles, je leur ai donné le choix de poèmes que j’avais fait pour l’exposition et leur ai demandé de les lire, de suivre leur inspiration. Car la forme de l’exposition au départ, c’était cela : partir d’un format, celui des rouleaux de calligraphies (qui pouvait rappeler la forme des stèles) et demander à des calligraphes de réinterpréter celles qui sont dans le livre original où elles figurent en pleine page et représentent les « orients » : sud, nord, est, ouest, bord du chemin et milieu. Mais chaque poème est également accompagné d’épigraphes en caractères. Dai Qian et Gu Liting ont fait un travail remarquable, personnel, inventif, bien au-delà de ce que j'imaginais. Il y a donc dans l’exposition les rouleaux originaux qu’elles ont exécutés et, à partir de leurs calligraphies, des bannières réalisées par la maquettiste qui a fait la mise en page des poèmes en version bilingue, Hu Yue, du studio Allsodesign.

On voit aussi dans l’exposition les impressionnantes stèles éclairées de Li Chevalier
Oui, je les ai appelées « stèles de lumière », Dai Qian et Gu Liting ayant elles réalisé des « stèles de pinceaux et d’encre ». Li Chevalier est la troisième artiste arrivée dans le projet. Au moment où la Bibliothèque nationale de Chine nous proposait la salle Jigu, une salle située en-dessous était en train d’être vidée de ses livres. J’ai alors pensé à Li Chevalier, qui avait déjà présenté des stèles dans ses expositions personnelles, à Shanghai et Pékin. Et je lui ai demandé d’installer dans cette salle une « forêt de stèles ». Une forêt constituée très exactement de 81 stèles, chiffre choisi par Segalen pour le tirage de tête sur grand papier de son livre en 1912. 81, c’est une référence directe à l’empereur, puisque c’est le nombre des dalles du dernier cercle de la troisième terrasse du Temple du Ciel. Ainsi cette salle est sous-jacente à la salle où est présenté le livre « Stèles » comme le mythe de l’empereur est sous-jacent à l’œuvre. On découvre cette installation après avoir parcouru l’exposition et lu les poèmes et c’est en général pour le public un moment très impressionnant, comme vous le dites.

L'invité du jour : Marc Fontana Photo_10
De gauche à droite : Marc Fontana, Ji Dahai, Sylvie Bermann, Anthony Chaumuzeau
Et le quatrième artiste ?
Le peintre Ji Dahai nous a apporté ensuite 8 stèles de porcelaine, tout spécialement sorties des fours de Jingdezhen pour cette exposition. Elles sont de forme octogonale, dans la tradition de la dynastie des Yuan, mais la tradition s’arrête là car les calligraphies qui y sont reportées reflètent des préoccupations très contemporaines. Une fois l’exposition installée, je me suis souvenu que Victor Segalen appelait son bureau à Pékin sa « chambre aux porcelaines ». Il n’y a pas de hasard !

A part ces œuvres, que voit-on dans cette exposition ?
On voit les livres de Segalen ! Et leurs traductions en chinois. On voit Le livre « Stèles » - dans son édition de 1914, presque identique dans sa forme à celle de 1912. Il y a aussi des panneaux où est retracée sous le titre « Victor Segalen, l’empreinte de la Chine », le « vécu » chinois de Segalen entre 1909 et 1918. Nous avons également réalisé un diaporama de plus de 80 photos (non, pas 81 ! mais 86 !) prises par Segalen en 1914 et 1917 à l’occasion de ses recherches archéologiques.
Après la Bibliothèque nationale de Chine, l’exposition est depuis le 15 septembre et jusqu’au 15 octobre présentée à l’Institut français de Chine. Et pas seulement. Elle est également présentée simultanément par les Alliances françaises de Xi’an et de Tianjin – où vient d’avoir lieu une très belle soirée en hommage à Segalen, avec le spécialiste de son œuvre, Philippe Postel, le poète Shu Cai et l'artiste Ji Dahai notamment, dans un cadre magnifique, la demeure Qing Wang Fu. Cette exposition va ensuite circuler dans la plupart des alliances françaises de Chine. Mais évidemment sous une forme réduite, c'est-à-dire sans les stèles de Li Chevalier ni les porcelaines de Ji Dahai. Cependant à l’Institut français, à Pékin, nous présentons 4 grandes stèles de Li Chevalier. Même si ce n’est pas une forêt, cette lumière qui vient des stèles fascine toujours autant le public.

Est-ce qu’on lit Victor Segalen en 2012 et la Chine de l'auteur français, est-ce la vraie Chine ?
Même si n’importe quel lecteur ne butera pas sur des livres comme « René Leys » ou même « Equipée », l’œuvre de Segalen n’est pas facile d’accès. De son vivant il publie seulement « Les Immémoriaux », « Stèles » et « Peintures ». Et tout cela passe pratiquement inaperçu. Il y a avec l’œuvre de Segalen un « effet retard » dû à cet aspect posthume et échelonné dans le temps de la publication de ses livres. Livres qui de surcroît sont inachevés. Ce n’est qu’au début des années soixante que l’on commence vraiment à prendre la mesure de son œuvre. Aujourd’hui on peut dire que Segalen est connu du grand public cultivé, ce qui est loin de représenter le grand public. Mais il faut s’y intéresser, faire l’effort d’entrer dans cette œuvre très riche et par certains aspects très moderne. N’oublions pas que « Stèles » est une des grandes œuvres poétiques françaises des premières années du vingtième siècle. Et puis il y a l’homme, son parcours extraordinaire, qui n’a cessé de fasciner les voyageurs et les poètes. Victor Segalen est l’un des leurs. Cet homme s’est en son temps insurgé contre l’acculturation due à la colonisation, l’exotisme facile, le tourisme. Il célébrait le « divers », la différence. N’était-il pas « absolument moderne », comme disait Rimbaud qu’il admirait ?

Je ne sais pas ce qu’est la vraie Chine. Les Chinois eux-mêmes le savent-ils ? Ce que je sais c’est que Segalen apprend le chinois, assiste aux cours de Chavannes au Collège de France avant de partir en Chine. Dès le départ, et même avant, il a un projet archéologique. Et dès son arrivée ou presque, fasciné par le mythe de l’empereur et par les stèles il « tient » son livre, « stèles » qu’il publie trois ans plus tard, à Pékin, et sous une forme qui doit beaucoup à la Chine, tout en rédigeant parallèlement d’autres textes inspirés par la Chine. Il aborde l’archéologie avec la plus grande rigueur, consulte les textes chinois, en version originale ou en traduction, fait d’importantes découvertes qui seront saluées par les grands sinologues de l’époque. C’est un écrivain avant tout, il va écrire à partir de cette matière chinoise qui fait « lever » son œuvre. Il est indéniable qu’il ait rencontré la Chine. La Chine c’était sans doute cela, une rencontre, et il s’en est ensuite détaché. Mais l’empreinte ou la trace ne pouvait que rester. Sa Chine est peut-être une fiction (il a dit lui-même une « vision »). Mais la fiction est faite de réel et d’imaginaire, et Segalen était constamment attiré par ces deux pôles et voulait les confronter.

Un dernier mot ?
Avant tout, je tiens à dire que ce projet est une belle aventure, une « équipée » et beaucoup de travail ! Mais ce travail je ne l’ai pas fait tout seul. Voyez déjà dans le catalogue le nom de toutes les personnes qui y ont contribué : auteurs, traducteurs, artistes notamment. Et il n’y a pas que l’exposition. Les universitaires Qin Haiying, Huang Bei, Philippe Postel, Daniel Bougnoux, Christian Doumet, Vincent Hein, Luca Gabbiani ont fait ou vont faire des conférences, le réalisateur Olivier Horn a présenté son film sur Segalen.

C’est bien de parler de Victor Segalen, mais il est essentiel de le lire. La médiathèque de l’Institut français de Chine est tout indiquée pour cela, nous avons pratiquement tous ses livres, et toutes les traductions en chinois, dont celle de « Stèles », et plusieurs études sur son œuvre. Et bien sûr il serait dommage de rater cette exposition qui dure jusqu’au 15 octobre.
Donc mes derniers mots seront des mots de bienvenue – à l’Institut français de Chine.

Liens :
- Clip rencontres poétiques Victor Segalen
- Cent ans après, la Chine célèbre Victor Segalen

Voir, l'invité du jour : Dominique Renaut

Revenir en haut Aller en bas
https://chinefrancophonie.forumactif.org
Partager cet article sur : redditgoogle

L'invité du jour : Marc Fontana :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

L'invité du jour : Marc Fontana

Revenir en haut 

Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'invité du jour : Isy Chautemps
» L'invité du jour : Inophis
» L'invité du jour : Lu Fang (陸方)
» L’invité du jour : Chunyan Li
» L’invitée du jour : Ma fan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Adresse de notre nouveau site :https://chinefrancophonie.fr :: Présentation et actualités du Forum -论坛介绍 新闻时事及重要活动 :: L'invité du jour -今日访谈嘉宾-
Sauter vers: