Adresse de notre nouveau site : www.chinefrancophonie.net
chinefrancophonie "中国和法语国家"

Bonjour/Bonsoir à tous et à toutes.

Après six ans de bons et loyaux services, nous travaillons sur une version test de notre nouveau site.

Le Forum Chine et Francophonie actuel est laissé ouvert (dans quelques jours les articles publiés depuis janvier 2010 resteront visibles) mais ne recevra plus de nouveaux membres et aucun article ne sera publié à partir de ce jour.

Pour continuer de faire partie de notre réseau qui se nomme désormais "chinefrancophonie, inscrivez-vous toujours gratuitement sur notre nouveau site : http://chinefrancophonie.net

A très bientôt
chinefrancophonie
Adresse de notre nouveau site : www.chinefrancophonie.net


 
AccueilCalendrierRechercherMembresFAQGroupesS'enregistrerConnexion
Rejoignez-nous sur notre nouveau site : http://www.chinefrancophonie.net
Inscription nouveau site

Partagez | 
 

 Dimanche 20 mars 2016 : "Ma francophonie"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
admin
Admin
avatar

Messages : 2526
Date d'inscription : 23/01/2010
Age : 47
Localisation : Beijing

MessageSujet: Ma francophonie en Chine    Dim 20 Mar 2016 - 10:55

Depuis ma venue à Shanghai en 2007, beaucoup de choses ont évolué. Quand je suis arrivé en Chine, le français était considéré par la grande majorité de mes amis chinois comme une langue parlée exclusivement en France. Aujourd'hui même si on me demande encore parfois si on parle le belge en Belgique, les choses ont bien changé.Les Chinois font des affaires au Bénin, au Maroc, en Suisse, au Québec en Mauritanie ... et Ils apprennent donc de plus en plus l'importance de parler le français aux 4 coins de la planète. Ils ont très bien compris la valeur d'enseigner le français à leurs petits bouts et le nombre de demandes croissantes de cours de français pour les jeunes enfants en Chine et des voyages découvertes dans les pays francophones en sont les preuves vivantes. (Selon une étude publiée en 2014 par la banque d’investissement Natixis, le français pourrait devenir la langue la plus parlée dans le monde en 2050, en raison de la démographie explosive de l'Afrique francophone et d'un ralentissement démographique en Chine, ainsi que dans les pays anglo-saxons et hispaniques. )

Le poète Julos Beaucarne répondait un jour à la question : Où parle-t-on français ? par " Mais où donc ne parle-t-on pas français ?"

Dans le même temps si cette langue avec ses racines et les multicultures associées nous rapproche tous, elle nous permet également de partager nos coutumes locales, nos différences, nos expressions, nos langues régionales, nos plaisirs aux 4 coins du monde en créant un équilibre naturel. C'est ainsi grâce à elle que nous pouvons partager facilement nos passions et les faire connaître notamment ici à Shanghai.

Chaque jour est un vrai bonheur quand il fait de découvertes et de partages.

Échanger avec nos amis chinois au moyen de langues qui nous appartiennent, sans devoir emprunter la langue de Shakespeare, c'est aussi le meilleur moyen de partager avec passion, la richesse et la diversité de toutes les régions du monde parlant le français et de toutes les régions de Chine et d'Asie parlant le mandarin.

Il y a plus de 20 ans le poète Julos Beaucarne, à la fois amoureux de la langue française et défenseurs des traditions locales écrivait :


Nous sommes 180 millions de francophones dans le monde
On parle français au Québec, à Rebecq, à Flobecq,
A Tahiti, à Haïti, au Burundi,
Au Togo, au Congo, à Bamako,
A Madagascar, à Dakar, en Côte d’Ivoire,
En haute-Volta, à Brazza, au Rwanda,
En Guyane, à la Guadeloupe, au Sénégal,
A la Martinique, à Saint-Pierre et Miquelon,
Au Gabon, en Nouvelle Calédonie, en Tunisie, au Liban,
Dans les Nouvelles Hébrides, dans l’île de la Désirade,
Dans l’ile de la Marie Galante,
Dans l’île Maurice, au Cameroun, en France,
A Gérompont, Petit-Rosière, à Sorinne-la-Longue,
à Tourinne-la-Grosse,
à Jandrain-Jandrenouille, on parle français,
A Pondichéri dans les Indes, en Louisiane, à Matagne dans les Fagnes,
Les Indiens Algonquins de l’état de New-York parlent français,
Et les Gros-Ventres de Montana également,
"Nous sommes en tout 180.000.000 de francophones dans le monde
"Vola pouqwè nos estan fîr d’iesse Wallon"
(voilà pourquoi nous sommes fiers d’être wallons)

Julos Beaucarne

Il nous rappelle là les valeurs du partage au moyen d'une langue commune que nous aimons et que nous faisons vivre aux quatre coins du monde tout en gardant nos racines et les passions de partager ses valeurs à nos amis chinois qui en retour nous partagent la richesse de leurs cultures et différences.

Bonne fête à tous !

Ronald dit Lao Yu


Dernière édition par admin le Dim 20 Mar 2016 - 18:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://chinefrancophonie.forumactif.org
admin
Admin
avatar

Messages : 2526
Date d'inscription : 23/01/2010
Age : 47
Localisation : Beijing

MessageSujet: Messages de la communauté béninoise en Chine   Dim 20 Mar 2016 - 11:01

Salut la grande famille francophone,
Je me nomme Josias SINMENOU AGNANKPE, je suis béninois de nationalité, je vis à Pékin depuis près de trois (03) années ou j’étudie mon master en Génie Civil. A ces détails s’ajoute le fait que j’ai le grand honneur et privilège de présider l’Amicale des étudiants et stagiaires béninois à Pékin, cette amicale est un regroupement d’étudiants de travailleurs et aussi de stagiaires béninois vivant tous à Pékin, et à pour devoir de consolider les relations entre nous frères et sœurs béninois vivant à pékin, et ce à travers un soutien mutuel entre nous dans tous les domaines et aussi à travers la valorisation de notre culture.

Ma francophonie, je la vis de deux manières :
1) Par l’utilisation courante de la langue française dans mes conversations écrites comme orales :
Chaque matin à mon réveil je lis ma bible qui se trouve être écrite en langue française, je discute en français avec les parents et amis sur les réseaux sociaux, et aussi souvent je lis des bandes dessinées écrites en français.
2) Par de petites rencontres d’échanges et de divertissements avec les amis d’autres nationalités et avec qui je partage cette noble langue :
Nous faisons souvent des sorties (diners, déjeuners, balades...) au cours desquelles nous échangeons purement en français sur l’actualité ou beaucoup d’autres faits divers.
Dans ma ville, vu le nombre de connaissances et ami(e)s francophones que j’ai, je peux dire que la communauté francophone n’est pas d’une grande masse mais elle est quand même considérable.
Pour moi la francophonie évoque la promotion, de la langue française, de la diversité culturelle et linguistique, et la valorisation de l’éducation et des formations en langue française.



Bonjour à tous les francophones, mon nom est Jean Joël Roland KINHOUN, je suis de nationalité Béninoise et étudiant en Master d’Ingénierie Environnementale à l’Université de Science et Technique de Beijing.
Dans mon quotidien, j’ai l’occasion d’utiliser la langue française avec mes amis des pays dont nous avons la langue en partage. La journée de la francophonie permet de rencontrer toutes les personnes qui parlent le français en Chine.

En tant que secrétaire de l’Amicale des Béninois de Beijing, j’ai le plaisir de présenter cette belle communauté qui réunit les Béninois dans un creuset de partage des valeurs et cultures de notre beau pays. L’association fut fondé en 2001 avec pour but de favoriser l’épanouissement des membres par l’organisation d’activités culturelles et ludiques ; défendre les intérêts communs de tous les membres et promouvoir la solidarité et l’entraide au sein de l’amicale.

L’association se compose d’un bureau et d’une assemblée générale qui sont ses organes de fonctionnement. Depuis sa création, elle a pris part à plusieurs activités en Chine notamment l’accueil chaque année des nouveaux étudiants Béninois qui viennent en Chine, les différentes célébrations organisées par les pays Africains, les activités culturelles de nos universités promouvant ainsi les richesses de notre pays. Elle a également participé à de nombreuses conférences et expositions s’étant tenues en Chine, au cours desquelles nous présentions le Bénin au panel de personnalités présentes.



Bonjour. Mon nom est Désiré Wade. Je suis Béninois, étudiant doctorant en hydroélectricité à l'Université North China Electric Power de Beijing en Chine. En tant que ressortissant d'un pays francophone, j'utilise la langue française au quotidien à travers les discussions aussi bien avec mes compatriotes que mes amis venant eux aussi de pays francophones.

Rien que dans mon université, je cohabite avec une dizaine d'étudiants parlant le français. La journée de la francophonie nous donne l'occasion de nous retrouver pour célébrer, ce que nous avons de commun, la langue française.



Salut. Je m'appelle Michel, étudiant Béninois en Chine, résidant dans la province de Liaoning, Shenyang inscrit à Liaoning University qui a été créé en 1948 dans le département Diplomatie et Relation International.

Bref, Utiliser le français au quotidien ?
Ce n'est pas une évidence. Moi en particulier, la majeur partie de ma spécialité se déroule en chinois et quand bien même à la fin des cours, soit tu t’exprimes en anglais, ou en chinois tout le long de ton trajet. Les moments où l'on s'exprime réellement en français sont à travers les réseaux sociaux, WhatsApp, Wechat, Facebook, Imo, Viber, etc...

Je ne peux affirmer si la communauté francophone est nombreuse ou pas à Shenyang. Mais Shenyang est une ville qui regorge surtout de Mongoles, de Russes, et de Coréens., Mais, quand on se retrouve entre frères de pays francophones, on s'exprime bien sûr plus librement et sans contrainte.
Pour moi la Journée de la francophonie évoque des retrouvailles entre compatriotes, amis pour échanger notamment sur l’actualité du jour...
MERCI



Bonjour, je suis Béninoise, je m’appelle Raissa et je vis actuellement à Changsha, la capitale de la province chinoise du Hunan.
Ma francophonie dans ma Ville se limite juste à mon building avec mes amis africains, nous organisons des rencontres toutes les deux semaines pour partager un repas -et toujours dans ce cadre pour un partage et rester ensemble- nous avons planifié par exemple une excursion pour le mois prochain. Nous aimons également utiliser la langue française autour de jeux de société comme le scrabble et bien d'autres.

J’espère vraiment que la francophonie deviendra beaucoup plus active dans un pays comme la Chine.

Revenir en haut Aller en bas
http://chinefrancophonie.forumactif.org
admin
Admin
avatar

Messages : 2526
Date d'inscription : 23/01/2010
Age : 47
Localisation : Beijing

MessageSujet: Ma francophonie à Montréal   Dim 20 Mar 2016 - 11:12

Ma francophonie à Montréal
Les Canadiens de Montréal sont très symboliques de la culture mélange franco-américaine. Les Québecois parlent français, mais leur vie est toujours dans le rythme nord-américain. Le bière, les matchs de hockey, la ponctualité, faire la gueule, résister au froid, les alimentations grasses...
 
Le plaisir de marcher dans la rue Saint-Catherine, avec son architecture traditionnelle. Les Québecois savent faire la fête, surtout au moment de son grand festival de Jazz, c'est extraordinaire. Tiguidou!
Un Chinois à Montréal
Revenir en haut Aller en bas
http://chinefrancophonie.forumactif.org
admin
Admin
avatar

Messages : 2526
Date d'inscription : 23/01/2010
Age : 47
Localisation : Beijing

MessageSujet: Ma francophonie : un husky à Paris    Dim 20 Mar 2016 - 11:14

Je suis un chien, plus précisément, un husky, cela fait 3 ans que je vis avec ma maîtresse en Ile-de-France, je me prends pour un Parisien, un chien parisien. La communication entre ma maîtresse et moi, entre son copain et moi, entre les gens que je ne connais pas, mais qui veulent me caresser dans la rue, se déroule en français.

Je ne sais pas parler chinois, elle ne m'a pas appris la langue de Confucius. Je ne parle pas anglais non plus, comme la plupart des Français, mais ma maîtresse elle, parle bien anglais. Quand elle parle anglais, elle a un accent français, c'est marrant d'entendre une Chinoise parler la langue de Shakespeare avec un accent français, mais elle ne le fait pas exprès je pense.

Je la vois partir à l'école tôt le matin et rentrer tard le soir semblant très fatiguée. Depuis qu'elle a commencé son stage, elle me sort de moins en moins en semaine, je trouve qu'elle met du temps pour me sortir et pour se maquiller. Elle a moins de temps pour faire du shopping, pour voir les copines, faire du sport. Je me disais, c'est bien d'être un chien, je saute sur le canapé quand elle part au boulot pour prendre le métro et je fais la sieste.

La vie peut être mélancolique pour elle, elle est nostalgique de temps en temps de sa famille en Chine et de la gourmandise chinoise, mais la plupart du temps, sa vie est belle. Elle me dit souvent, quand on est tout seul à l'étranger, il faut savoir se montrer résistant et il faut aussi se défouler parfois. Et hop voilà, c'est la vie d'un chien parisien.

Yu
Revenir en haut Aller en bas
http://chinefrancophonie.forumactif.org
admin
Admin
avatar

Messages : 2526
Date d'inscription : 23/01/2010
Age : 47
Localisation : Beijing

MessageSujet: Ma francophonie à Pékin    Dim 20 Mar 2016 - 12:04

Le français est une langue très utile. Grâce à cette langue, j'ai pu servir de guide pour aider des touristes français à découvrir Pékin dont Marine, Savoyarde qui travaille en Suisse. Lors de son voyage en Chine, elle m'a appris beaucoup de nouveaux mots et m'a raconté sa vie helvétique. On a aussi beaucoup discuté sur la psychologie, car elle est psychologue pour enfants. Elle ne savait pas comment manger avec les baguettes, mais a fait de gros progrès à la suite de ses pratiques.

On a passé un temps inoubliable à Pékin. Après, elle a quitté la capitale pour visiter l'ouest du pays mais on reste toujours en contact. Merci à la langue française, c'est grâce à elle que j'ai pu faire cette magnifique rencontre !
Sophie
Revenir en haut Aller en bas
http://chinefrancophonie.forumactif.org
admin
Admin
avatar

Messages : 2526
Date d'inscription : 23/01/2010
Age : 47
Localisation : Beijing

MessageSujet: Ma francophonie : France, Afrique, Shenzhen    Dim 20 Mar 2016 - 12:32

Pourquoi la France ? Pourquoi le français ? Les gens me posent toujours ces deux questions quand ils savent que je parle français et que j’ai étudié en France. Alors pour moi, c’est une longue histoire.  Je suis née dans une toute petite ville dans l’ouest de la Chine. Ma ville n’est pas aussi ouverte que Pékin ou Shanghai. La plupart des résidents vivent toute leur vie dans le même endroit et certains n’ont jamais quitté la province. On ne connaît pas le monde.

Grâce à mon ordinateur, un cadeau de mon père, j’ai pu faire connaissance de personnes du monde extérieur sur Internet. Nous avons partagé notre intérêt sur la littérature française, comme “le petit prince”, et les travaux de Jules Verne. Je me suis mis à rêver : je veux voir la vraie vie en France. Comment ils vivent, Comment ils tombent amoureux... ?

En 2009, après avoir eu mon diplôme bachelor, je suis venue en France. J’ai passé deux mois à l’école des langues, CAVILAM, à Vichy. Je me suis fait des amis parmi les jeunes du monde entier. Cela a pu m’aider à ouvrir les yeux. Nous avons passé des moments que je n’oublierais jamais. C’était ma belle jeunesse.

Ensuite, pendant trois ans, j’ai eu la chance de vivre à Toulouse, Castre, Lyon et Paris. Lors de mes études, mes collègues français et africains m’ont apporté beaucoup dans la vie.

En 2012, je suis rentrée en Chine. Grâce à mes compétences en français, j’ai pu commencer ma carrière dans le marketing international d’une société chinoise à Pékin. Puis j’ai décidé de partir à Shenzhen, car j’ai plus d’opportunités dans ce centre des dispositifs électroniques.

Je suis devenue la représentante commerciale pour la zone Afrique francophone. Cela m’a permis de réaliser mon rêve d’aller en Afrique. Pendant deux ans, j’ai eu la chance de voyager toute seule en Algérie, Tunisie et Maroc. J’ai visité plusieurs sociétés, hôpitaux et cliniques. Les pays arabes sont un autre monde. J’ai pu découvrir une autre culture très riche. Je me suis toujours dise que mon pays compte 1,3 milliard de Chinois, mais peu auront l’occasion de se rendre en Afrique. C’est une richesse de ma vie.

Maintenant, je commence un nouveau style de vie. Je suis en train d’établir une société avec des amis. Nous allons monter une société qui est spécialisée en vidéo et organisation d’évènements. J’espère qu’un jour à mon tour, je pourrais introduire la culture chinoise au monde.

Yuan, Chinoise à Shenzhen
Revenir en haut Aller en bas
http://chinefrancophonie.forumactif.org
admin
Admin
avatar

Messages : 2526
Date d'inscription : 23/01/2010
Age : 47
Localisation : Beijing

MessageSujet: Re: Dimanche 20 mars 2016 : "Ma francophonie"   Dim 20 Mar 2016 - 12:40

Ma francophonie à Canton (Guangzhou)

Bonjour à tous et à toutes. Je me nomme Mme Fadima TOURE, je travaille au Consulat Général du Mali à Canton, en qualité de Conseiller Consulaire. J’habite à Canton. Au Consulat, je m’occupe des problèmes de visas, de l’établissement des actes administratifs, des Cartes Consulaires et des activités culturelles.

J’utilise le français au quotidien, car avant tout, c’est la langue officielle de mon pays, donc outil de travail, ainsi que le moyen de communication entre nos différentes structures et les autres Consulats, et ainsi que les organismes francophones et anglophones à Canton.

La Francophonie pour moi est tout d’abord une culture partagée, une langue de travail en commun, une langue de communication, d’information, et enfin une langue des affaires, tel que le développement des échanges commerciaux, des affaires, et qui relie non seulement le monde francophone mais aussi aux autres langues et cultures du monde entier.

Enfin c’est la langue qui m’a permis de voir et de comprendre le monde autrement. Dois-je dire que j’ai été bercée par la littérature française à travers ces classiques (Victor Hugo, Jean de La Fontaine... Le 17 et le 18e siècle (le romantisme)...

La Francophonie une aubaine, puisse t-elle s’agrandir davantage encore et encore. Merci.
Revenir en haut Aller en bas
http://chinefrancophonie.forumactif.org
admin
Admin
avatar

Messages : 2526
Date d'inscription : 23/01/2010
Age : 47
Localisation : Beijing

MessageSujet: Ma Francophonie à Shangsha   Dim 20 Mar 2016 - 12:43

Quand je suis arrivé à Changsha, le français n’était pas trop considéré par les Chinois et les francophones n'étaient pas nombreux, et devaient plutôt utiliser l'anglais, les livres chinois étant tous traduits en anglais dans les universités.

Dans quelques universités de langue, des étudiants chinois apprenant la langue de Molière, venaient à notre rencontre pour améliorer leurs vocabulaire, et à travers la langue beaucoup de personnes ce sont fait des amis, moi personnellement je donnais gratuitement des cours dans certains écoles pour la promotion de la langue.

Avec le temps dans cette cité de Mao, l'ex-président Chinois, des étudiants venant d’un peu partout ont commencer à envahir la cité; l'Afrique francophone, la Belgique, la Suisse, mais peu de Français. Actuellement la communauté française s'installe petit à petit. A changsha, les francophones organisent parfois, des activités culturelles,et pendant les activités ,on sent que les participants sont liés à une langue. La francophonie un lien qui nous permet d'être ensemble et de se comprendre.
Moussa, Guinéen
Revenir en haut Aller en bas
http://chinefrancophonie.forumactif.org
admin
Admin
avatar

Messages : 2526
Date d'inscription : 23/01/2010
Age : 47
Localisation : Beijing

MessageSujet: Ma francophonie à Hefei    Dim 20 Mar 2016 - 14:04

J'habite à Hefei, dans la province chinoise de l’Anhui. Une fois en prenant le bus, j'ai vu un jeune Africain. Par ma perception directe, je pensais qu'il devait venir d'un pays francophone. Et j’avais raison, J'en étais ravie parce que depuis mon retour en Chine de la Guinée, je n'ai pas eu l'occasion de pratiquer le français.
De sa côté, il m'a expliqué que pour lui c'était aussi une grande surprise. Car, en Chine, les jeunes parlent plutôt l'anglais. Donc rencontrer une jeune francophone, notamment une Chinoise qui a travaillé en Afrique pendant 3 ans, était une belle coïncidence.
Adeline
Revenir en haut Aller en bas
http://chinefrancophonie.forumactif.org
admin
Admin
avatar

Messages : 2526
Date d'inscription : 23/01/2010
Age : 47
Localisation : Beijing

MessageSujet: Ma francophonie à Guangzhou (Canton)   Dim 20 Mar 2016 - 14:10

Bonjour à tout le monde, je m'appelle Jiao, je suis Chinoise et j'habite actuellement à Guangzhou, j'aime cette ville où les usines et les marchés de grossistes se trouvent un peu partout.
De plus, les hommes d'affaires des quatre coins du monde viennent ici pour faire du business. Moi qui travaille comme interprète à temps partiel, j‘ai pu rencontrer pas mal de clients français et francophones, ces rencontres et ces expériences de travail enrichissent ma vie, et cela me fait très plaisir de communiquer en français.
Revenir en haut Aller en bas
http://chinefrancophonie.forumactif.org
admin
Admin
avatar

Messages : 2526
Date d'inscription : 23/01/2010
Age : 47
Localisation : Beijing

MessageSujet: Message de la communauté camerounaise de Chine   Dim 20 Mar 2016 - 14:15

Je m'appelle Asmaou, je suis d'origine camerounaise musulmane nordiste. Je suis étudiante en Chine a Beijing, 1ère année master en business administration à la North China University of Technology (NCUT) 北方工业大学. Alors comme vous le savez tous le Cameroun est un pays bilingue. Les deux langues officielles sont le français et l'anglais. Huits des dix régions du Cameroun représentant 88% de la population du pays et 2 à majorité anglophone représentant 17% de la population du pays.

Pour moi la journée internationale de la francophonie est une célébration mondiale de l'organisation internationale de la francophonie. C'est l'occasion pour les francophones du monde entier de fêter en exprimant leur solidarité et leur désir de vivre ensemble, dans leurs différences et leur diversité. Et je trouve que les objectifs de la francophonie surtout en ce moment c'est l’instauration et le développement de la démocratie, prévention, gestion et règlement des conflits, rapprochement des peuples par leur connaissance mutuelle , promouvoir la langue française et la diversité culturelle et linguistique, promouvoir la paix, la démocratie et les droits de l'homme, appuyer l'éducation, la formation, l'enseignement supérieur et la recherche...



Bonjour. Etudiante de nationalité camerounaise résidant en Chine, plus précisément à Beijing, j'utilise plus la langue française comme moyen de communication, que ce soit par des messages écrit, audio ou de vive voix à travers les différents réseaux de télécommunication avec ma famille basée au Cameroun ou ailleurs dans le monde. Aussi avec mes compatriotes résidant en Chine ou dans d’autres pays pays et dans mes échanges avec d'autres Africains ou de personnes venant de différents pays francophones.

Déjà le fait de résider en Chine qui a une haute propension pour la langue anglaise, Il n'est pas évident d'employer la langue française comme moyen de communication dans nos salles de classes et autres structures au quotidien. Quoi qu'il en soit cette langue demeure une langue qui suscite beaucoup d'admiration quand quelqu’un découvre que je peux aussi m'exprimer en français.

La Journée internationale de la Francophonie représente pour moi la valorisation de la langue française, l'échange et la représentation de la diversité culturelle.
Alice


Salut, moi c'est Délice, étudiante camerounaise en Chine dans la ville de Qingdao. Ma spécialité c'est l'ingenierie pétrolière et je le fais en anglais. Je suis en deuxième année et j'ai un programme très chargé, donc je suis très occupée.

Je suis toujours entourée des personnes qui parlent le français donc dans mon quotidien et temps libre je communique en français. J’utilise l’anglais uniquement avec mes professeurs et mes ami(e)s qui viennent de pays non francophones.

Pour moi, la francophonie en Chine représente un moyen de communiquer avec d'autres francophones de differents pays et qu'ils puissent me comprendre sans aucune barrière de la langue. En ce qui concerne la Journée du 20 mars, cela nous permet à nous francophones de valoriser notre langue.


Dernière édition par admin le Dim 20 Mar 2016 - 14:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://chinefrancophonie.forumactif.org
admin
Admin
avatar

Messages : 2526
Date d'inscription : 23/01/2010
Age : 47
Localisation : Beijing

MessageSujet: Re: Dimanche 20 mars 2016 : "Ma francophonie"   Dim 20 Mar 2016 - 14:16

Ma francophonie à Hangzhou

Dès mon arrivé à Hangzhou en 2015, je suis allée à l’Alliance française pour faire connaissance avec des francophones dans la ville.
Je me souviens que c’était à l’occasion de l’ activité «360 Jobs» organisée par l’Alliance française de Hangzhou. La personne qui est venue partager ses expériences s’appelle Pierre, ingénieur méthodes à Air Liquide.
Au cours des échanges avec le public, j’ai posé une question : «Combien de francophones il y a-t-il à Hangzhou ? » Le directeur de l’AF m’a répondu : «Environ 200, les étudiants chinois à l’université non compris.» J’étais vraiment étonnée pas ce chiffre. A Shanghai, je crois qu’il y a plus de 200 00 francophones. C’est pour cela que par rapport à Shanghai, Hangzhou est une ville beaucoup moins internationale et ouverte.

Solène, Chinoise

Revenir en haut Aller en bas
http://chinefrancophonie.forumactif.org
admin
Admin
avatar

Messages : 2526
Date d'inscription : 23/01/2010
Age : 47
Localisation : Beijing

MessageSujet: Ma francophonie à Pékin   Dim 20 Mar 2016 - 18:17

Bonjour, je m'appelle Lokmane Benaicha. Je suis Français d'origine algérienne et je vis en Chine depuis de nombreuses années. J'ai donc la chance d’avoir une triple culture.
Aujourd'hui, je vis a Beijing depuis plus de 11 ans, je pratique la médecine chinoise, le Qi Gong, le Tai Ji Quan et j'étudie les sagesses chinoises: Daoisme, Confucianisme et Bouddhisme (originellement d'Inde).
J'aime la richesse des rencontres et la communication entre les peuples : d'un côté j'enseigne la culture traditionnelle chinoise aux francophones et autres occidentaux ; de l'autre côté après avoir enseigné le français et la culture française aux Chinois, j'enseigne les médecines naturelles occidentales (huiles essentielles, phytothérapie occidentale, hypnothérapie, etc...) aux Chinois.

Je reste persuadé que les échanges et la communication entre les cultures nous amènera vers la paix : vive la francophonie, vive la Chine, vive le monde !
Revenir en haut Aller en bas
http://chinefrancophonie.forumactif.org
admin
Admin
avatar

Messages : 2526
Date d'inscription : 23/01/2010
Age : 47
Localisation : Beijing

MessageSujet: TENERIFE ET FRANCOPHONIE   Dim 20 Mar 2016 - 18:23

C’est le nom que porte notre groupe sur whatsapp. En arrivant sur l’île de Tenerife aux îles Canaries en juillet 2015, j’ai rencontré beaucoup de locaux désireux d’apprendre ou d’améliorer leur français. Beaucoup ont appris le français en deuxième langue étrangère. Quelques mois plus tard, j’ai décidé de créer un groupe whatsapp inspiré du groupe Wechat Chine et Francophonie. Nous sommes environ 40 à l’heure actuelle dont une grande majorité d’espagnols. Il existe désormais une réunion hebdomadaire pour un échange français-espagnol et nous avons effectué quelques rassemblements ponctuels.
Je n’ai pas pour habitude de côtoyer des francophones lorsque je suis à l’étranger, mais il se trouve que par le biais du travail, j’ai rencontré ici des personnes très intéressantes, désireuses de s’intégrer à l’île et de découvrir ses merveilles. Nous profitons des belles plages et découvrons des sentiers de randonnée magnifiques ! Nous apprécions énormément la vie locale, assez simple ce qui nous correspond.

Les touristes français ne sont pas majoritaires sur l’île, peut-être la cinquième population la plus importante de l’île. Il existe tout de même – ou il a existé – une communauté française au sud de l’île, je n’ai pas eu l’occasion de m’y rendre mais il paraitrait que les restaurants, la réception et les magasins sont français ou en français. La crise a pas mal bouleversé le rythme de l’île mais dernièrement l’île travaille au développement du tourisme sur l’île et la France par exemple offre davantage de vols vers les îles Canaries.

La langue française est très appréciée. Beaucoup de personnes me disent la préférer à l’anglais et pour cela apprécient de rencontrer des francophones. En plus de la langue, la culture francophone attire beaucoup : les films, la gastronomie, la musique. On me parle beaucoup de Serge Gainsbourg et de Stromae ! Les organismes culturels de l’île permettent de découvrir la richesse culturelle de différents pays tout au long de l’année ; pendant un mois il était possible chaque semaine de voir un film français sur grand écran. Il y a des écoles francophones où les élèves peuvent étudier selon le système français et on y propose également des activités culturelles comme la projection du film «La famille Bélier». Mon entourage, des locaux, apprécient énormément cette offre, lorsqu’ils ne me demandent pas de leur faire des crêpes !

La culture francophone a de beaux jours devant elle ! Bonne fête de la francophonie !

Cécile
Revenir en haut Aller en bas
http://chinefrancophonie.forumactif.org
admin
Admin
avatar

Messages : 2526
Date d'inscription : 23/01/2010
Age : 47
Localisation : Beijing

MessageSujet: Re: Dimanche 20 mars 2016 : "Ma francophonie"   Dim 20 Mar 2016 - 18:27

Ma francophonie à Harbin

Harbin a un surnom "le petit Paris", pourtant, la plupart des étrangers que nous rencontrons ici, ce sont des Russes, nous n'avons que des Français qui travaillent dans la compagnie d’hélicoptères de Harbin ou des étudiants qui font leurs études d'échange à HIT (hagongda en chinois). En tant que professeur de français, j'ai eu l'occasion de rencontrer certains d'entre eux, et je leur enseigne un peu le chinois, l'enseignement des deux langues me fait comprendre les nuances entre les deux et des fois, c'est rigolo.

J'ai rencontré un ami français qui venait d'arriver à hagongda, il voulait bien apprendre comment dire le nom de son université, je lui ai appris et lui a écrit , mais j'étais toujours pas très sûre que les autres comprennent ce qu'il disait, lol. Je me suis dit qu'il fallait trouver une solution, je lui demandais donc "comment tu vas conjuguer le verbe " raconter" au passé simple pour la troisième personne, il a répondu " raconta", et hop, c'est un peu la même chose en chinois pour "hagongda".

Et pour enseigner le français, c'est aussi difficile au début, nous les Chinois, nous avons une méthode particulière pour apprendre la phonétique française, par exemple, nous allons dire aux élèves " la lettre C se prononce "k" devant les voyelles A, O, U par contre, devant E, I, Y ça se prononce "s", les lettres "eau"ensemble, nous devons le prononcer "o", bref c'est par des règles comme ça que nous avons débuté le français, alors un jour, quand nous faisions un exercice sur la phonétique, un élève a dit " morego"( le chat et le chien en chinois), j'ai été étonnée, en regardant le mot, j'ai compris que c'était "morceau".

Il y a bien sûr d'autres choses bien plus compliquées, des choses liées à la culture, par exemple, en Chine, quand on quitte un restaurant, le serveur va dire " marcher lentement" (慢走manzouou), bien la superstition différente pour les chiffres entre la Chine et d’autres pays...

Ici à Harbin, les gens aiment convaincre les invités de boire un verre, les Harbinais, on est impatient, bavard, on parle fort, mais je trouve qu' on est aussi généreux avec les amis, par exemple on invite des amis, on aide les amis sans attendre un retour, etc.

Je suis contente d’avoir joué un rôle d'intermédiaire pour la compréhension entre la langue française et chinoise.

Edith
Revenir en haut Aller en bas
http://chinefrancophonie.forumactif.org
admin
Admin
avatar

Messages : 2526
Date d'inscription : 23/01/2010
Age : 47
Localisation : Beijing

MessageSujet: Ma francophonie à Xi’an (Province chinoise du Shaanxi)   Dim 20 Mar 2016 - 18:41

Grâce au français, j’ai rencontré une jeune Française. Nous avons communiqué sur Hello talk (une application pour apprendre les langues étrangères), nous sommes partenaires linguistiques. D’une part, nous pouvons améliorer nos deux langues soit le français ou le chinois ; d’autre part, nous pouvons mieux partager la culture franco-chinoise. C’est vraiment une expérience précieuse pour nous.

Fiona. Chinoise
Revenir en haut Aller en bas
http://chinefrancophonie.forumactif.org
admin
Admin
avatar

Messages : 2526
Date d'inscription : 23/01/2010
Age : 47
Localisation : Beijing

MessageSujet: Ma francophonie à Paris   Dim 20 Mar 2016 - 18:43

De toutes les villes, c'est celle qui a le moins de mérite à être francophone, et pourtant, dans certains quartiers de Paris , la francophonie est souvent une lutte de chaque instant, le seul lien entre communautés voisines. Ici, à Belleville, se côtoient les migrants de Chine, d'Afrique, du Moyen Orient et d'Europe orientale.
Rue de Belleville, c'est Rue du Monde : ils vivent dans les mêmes rues, les mêmes immeubles plus ou moins vétustes. Leurs enfants, s'ils en ont, fréquentent les mêmes écoles. Mais eux sont encore en délicatesse avec le français. Pourtant, c'est bien le français qui les réunis et nombreux sont ceux qui font l'effort d'apprendre ce français si difficile en particulier pour les Chinois. Cette année, nous avons initié des actions communes entre notre association d'aide aux migrants chinois et une association gérée par des maghrébines.

Première action, concours de spécialités culinaires à l'occasion du nouvel an Chinois. Jiaozi contre Bourack (match nul, tous excellents). Tous autour d'une table pour partager recettes et tour de main. Et mêmes les traditionnelles devinettes de la fête des Lanternes se déclinaient en chinois, en arabe, et bien sûr en français. Pour moi, la francophonie est aussi la rencontre d'autres langues qui sont la base de toute culture. Quand on ne naît pas francophone mais que l'on fait l'effort de le parler, même mal, c'est déjà être curieux et ouverts aux autres. Bienvenue à celles et ceux qui ont ce ressenti.

Yvon
Revenir en haut Aller en bas
http://chinefrancophonie.forumactif.org
admin
Admin
avatar

Messages : 2526
Date d'inscription : 23/01/2010
Age : 47
Localisation : Beijing

MessageSujet: Ma francophonie à Kunming    Dim 20 Mar 2016 - 18:48

Cela fait environ 5 ans que j'apprends le français. Dans mon premier cours anglais, j'ai trouvé que le prof n'était pas arrivé à rendre son cours assez intéressant. C'est pour cela que l’option de choisir le français est devenu mon premier choix comme cours de langue étrangère à l'université. Grace à cette langue, j’ai pu faire mon stage, voyager en Europe, et rencontrer des personnes de différentes cultures. Je dois dire que la langue française me profite beaucoup dans ma profession médicale et je l’utilise très souvent.

La plateforme elle m'offre me sert comme un pont pour se connecter aux ressources abondantes, et enrichissantes. Mon rêve est de travailler comme chirurgien en France, et il faut du courage, des efforts et du talent.
Aujourd’hui j'apprends l'espagnol par moi même avec un progrès satisfaisant, et c’est grâce à ma rencontre heureuse avec le français.
Kaidi
Revenir en haut Aller en bas
http://chinefrancophonie.forumactif.org
admin
Admin
avatar

Messages : 2526
Date d'inscription : 23/01/2010
Age : 47
Localisation : Beijing

MessageSujet: Ma francophonie en Suisse   Dim 20 Mar 2016 - 19:05

Plus on utilise une langue, plus on trouve qu’il y a encore beaucoup plus de choses à apprendre.
Lorsque j’allais pour la première fois à la poste à Genève, j’appris les différentes expressions pour dire les chiffres en France et en Suisse. Ce jour-là, il faisait très beau, j’achetais des cartes postales dans une librairie et j’allais les envoyer à mes amis en Chine. Alors que j’allais à la poste, un monsieur me rendit service. Après avoir calculer le frais d’expédition, il me dit : «Madame, dix franc et nonante-neuf centimes». « Pourriez-vous répéter, Monsieur ? Dix franc et combien ? » «Nonante-neuf, Madame. » « Je n’ai pas compris, Monsieur. ». Son attitude de service était très bon, il m’expliqua la différence des chiffres entre la France et la Suisse.

J’énervais un ami à cause de ma mauvaise utilisation des expressions françaises. Il voulait me donner un coup de main. Il dit en souriant : «Alors ? Je viens t’aider ou pas ?» Je lui répondis par SMS «en fait, je m’en fous.» Et après, silence ! Le lendemain, je le rencontrais. Il ne voulait plus me dire un mot. Mais pourquoi ? Je fus confuse : «Salut, ça va ? Tu n’es pas venu hier, mais pourquoi ?». Il me regarda et dit d’un ton froid : «tu n’avais pas besoin de mon aide.». «Si, si.». « Mais pourquoi as-tu dit que tu t’en foutais ?» «En fait, j’ai voulu dire 'ça m’est égal', ce n'est pas la même signification que celle de 'je m’en fous' ? » «Non ! Ce n’est pas du tout pareil !». Et puis, il me précisa les différentes utilisations de trois expressions comme «je m’en fous! », « je m’en fiche!» et « ça m’est égal. » La première expression est un peu vulgaire, quand on est fâché contre quelqu’un, on peut dire « je m’en fous !». Quant aux expressions «je m’en fiche !» et « ça m’est égal. », ce sont plutôt des expressions neutres.

En fait, on apprend la langue en lisant des livres, dans la vie quotidienne.
Xiaxia. Chinoise
Revenir en haut Aller en bas
http://chinefrancophonie.forumactif.org
admin
Admin
avatar

Messages : 2526
Date d'inscription : 23/01/2010
Age : 47
Localisation : Beijing

MessageSujet: Ma francophonie à Pékin   Dim 20 Mar 2016 - 20:14

Je suis Congolaise (RDC) et étudiante en Médecine. Cela va faire environ 3 ans que je vis en Chine. Et presque 7 ans que mes études se passent en anglais. Mais le français a toujours fait partie de mon quotidien.

C’est vrai que la plupart de mes amis à l’université ne parlent pas français. Mais j’ai toujours eu l’opportunité de parler français presque tous les jours avec ma famille, mes amis au Pays et certains francophones que j’ai rencontré à Pékin.
J’ai quelques poèmes et un petit livre que j’ai écrit en 2010. Ils sont en Français. Je les relis et les modifie des fois, en gros ça me fait toujours plaisir de pouvoir utiliser la langue Française. Et à chaque fois que je rencontre des francophones que ce soit à l’église, à l’hôpital, en cours de route etc. Mon premier réflexe est de commencer une conversation.
Nous sommes francophones des pays différents, nous avons nos façons différentes de penser, de voir les choses, des cultures pas pareils mais la beauté dans tout ça c’est d’avoir une chose en commun qui nous unie, le FRANCAIS. Pour moi la Francophonie représente un échange culturel, l’unité, la solidarité, le respect et le français comme moyen de communication.
Roselyne Mabengo
Revenir en haut Aller en bas
http://chinefrancophonie.forumactif.org
admin
Admin
avatar

Messages : 2526
Date d'inscription : 23/01/2010
Age : 47
Localisation : Beijing

MessageSujet: Ma francophonie à Montréal   Dim 20 Mar 2016 - 20:28

Quand je me suis réveillée ce matin, il n'y plus beaucoup de neige dans notre cour, il fait très beau avec un soleil de bon allure! Je me suis dit que ça y est, l'hiver est enfin passé, et le printemps annonce son arrivée avec grâce. Mais, quand je suis sortie à dehors, le froid d'une température de -10 m'indique bien que c'est encore le printemps de Montréal !

Cela fait presque quatre ans depuis que je me suis installée à Montréal, la perle européenne de l'Amérique du Nord. Alors que mon corps s'adapte petit à petit à l'environnement (surtout la température) de cette grande ville, j'apprends également les habitudes des Québécois.

J'adore les poutines et en commande tous les temps au lieu des simples frites, et les pâtés chinois, je n'ai pas compris le lien avec notre pâté, mais j'apprécie bien le goût et le coût. Je dit déjeuner quand je prends le repas du matin, dîner le repas du midi et le souper celui du soir. Je magasine les boutiques et dit 'bonjour' quand je sors. Oui, la langue française est utilisée tous les jours, mais c'est le français à Québec et ses habitants de tout les horizons.

Les gens parlent plusieurs langues dans cette ville multiculturelle, le français est parlé avec tous les accents et différentes expressions. Mais on se comprend ! Je me suis souviens qu'un jour en été, quand je me baladais sur le boulevard centrale - Boul. St- Catherine où l'on trouve toutes les boutiques de marques internationales ou locales, j'ai vu passé un jeune couple asiatique, la jeune fille parlais le français, et le garçon l'anglais. C'est à ce moment-là, que je me fut charmée par cette ville, et heureuse que mes enfants peuvent grandit ici, avec les richesses de langues et une compréhension de différentes cultures. Mais bien sûr, ils vont apprendre le chinois ma langue maternelle.

Mes voisins québécois sont déjà sortis préparer leur équipement de barbecues, l'été de Montréal va bientôt arriver avec les festivals et les fiestas. Et vive la francophonie !!
Ying
Revenir en haut Aller en bas
http://chinefrancophonie.forumactif.org
admin
Admin
avatar

Messages : 2526
Date d'inscription : 23/01/2010
Age : 47
Localisation : Beijing

MessageSujet: Spleen de la francophonie   Dim 20 Mar 2016 - 22:31

Pour moi, la Francophonie, ça a toujours été davantage que le parler français. Il y avait, avec cette langue, une culture, des valeurs, des principes dont j’étais fier. En tant que Français, et en tant que francophone. Si j’ai employé l’imparfait, c’est parce que je ne suis plus très sur de pas grand chose.

Ces derniers temps nos gouvernants, mes gouvernants, nos représentants, mes représentants, ont mis en charpie tant de culture, tant de valeurs, tant de principes que je me demande si mon pays, la France, est encore digne de la francophonie. Heureusement, il y a les autres, pour continuer de porter haut notre flambeau !

Jean-victor
Revenir en haut Aller en bas
http://chinefrancophonie.forumactif.org
admin
Admin
avatar

Messages : 2526
Date d'inscription : 23/01/2010
Age : 47
Localisation : Beijing

MessageSujet: Ma francophonie à Toulouse    Lun 21 Mar 2016 - 0:36

Le 10 septembre 2015, je suis arrivée à Toulouse, lieu d’envol de mon rêve. C’est une ville très sympathique où il y a des gens gentils qui sont toujours là quand tu as besoin d’aide : un passant ordinaire te donne un coup de main pour transporter tes bagages surchargés, les professeurs et les camarades de classe te distraient de ton inquiétude, même un inconnu te sourit aimablement et te dit «bonjour»... Je sens la chaleur de cette ville ensoleillée et vivante. Toute aide à m’adapter rapidement à la vie française. Maintenant, je suis habituée au décalage horaire, au petit-déjeuner avec la baguette, et à la cadence du «métro, boulot, dodo».

S’il y a quelque chose de dépaysant c’est que je pense à mes parents et à la cuisine chinoise, et que parfois je suis un peu triste quand je ne peux pas bien m’exprimer en français. Je voudrais tant pouvoir parler français avec aisance. On dit souvent que vouloir, c’est pouvoir, je vais donc faire tout mon possible pour améliorer mon niveau de français, et je suis sûre que j’obtiendrai le meilleur résultat possible après un an d’études en France

Violaine
Revenir en haut Aller en bas
http://chinefrancophonie.forumactif.org
admin
Admin
avatar

Messages : 2526
Date d'inscription : 23/01/2010
Age : 47
Localisation : Beijing

MessageSujet: Ma francophonie à Changchun   Lun 21 Mar 2016 - 1:25

Bonjour!
Je suis Nuptia LOUFOUMA, étudiante congolaise  (Congo-Brazzaville) à la ‘’Jilin Agricultural University’’. En Chine depuis 2009. A Changchun, il y a moins de francophones, je m’exprime plus en chinois qu’en français. La majorité des francophones, (surtout ceux de mon pays) une fois arrivés en Chine, ne s'intéressent plus trop à la langue de Molière. Ils préfèrent s’exprimer en anglais ou en chinois, car selon eux, la langue française se perd.
Nous (francophones), nous devrions la valoriser, si nous le faisons pas, qui le fera à notre place ? Une langue quand on la pratique pas, on finit par l’oublier.

La Journée internationale de la Francophonie, est une journée dédiée aux francophones afin de promouvoir la langue française. Ç'est aussi une occasion pour nous (francophones) d'affirmer notre solidarité, ainsi que notre désir de vivre ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
http://chinefrancophonie.forumactif.org
admin
Admin
avatar

Messages : 2526
Date d'inscription : 23/01/2010
Age : 47
Localisation : Beijing

MessageSujet: Ma francophonie à Hefei   Lun 21 Mar 2016 - 2:15

Bonjour de Hefei, la capitale de la province chinoise de l’Anhui. Il y a en fait peu de francophones, et principalement des amis Africains.
Une petite anecdote : il y a trois ans, avec des élèves, nous avions organisé une sortie dans un grand marche aux fleurs.
Dans le bus, nous parlions tous français, l y avait une famille (parents, enfant et la grand-mère). Les parents demandaient à l'enfant d'essayer de traduire la conversation mais le pauvre n'y arrivait pas...
La grand-mère s'est mise en colère : «Cela n’a servi à rien de payer toutes ces heures d'anglais, si ton fils n'arrive même pas à comprendre !». Les jeunes leur ont expliqué que nous parlions français...
Philippe


Dernière édition par admin le Lun 21 Mar 2016 - 9:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://chinefrancophonie.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dimanche 20 mars 2016 : "Ma francophonie"   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dimanche 20 mars 2016 : "Ma francophonie"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Adresse de notre nouveau site : www.chinefrancophonie.net :: Des pays francophones à la Chine 从法语国家到中国 :: Journée de la Francophonie et Fête de la francophonie en Chine- 法语日活动 -在中国法语活动节-
Sauter vers: