Adresse de notre nouveau site :https://chinefrancophonie.fr
chinefrancophonie "中国和法语国家"

Bonjour/Bonsoir à tous et à toutes.

Après six ans de bons et loyaux services, nous travaillons sur une version test de notre nouveau site.

Le Forum Chine et Francophonie actuel est laissé ouvert (dans quelques jours les articles publiés depuis janvier 2010 resteront visibles) mais ne recevra plus de nouveaux membres et aucun article ne sera publié à partir de ce jour.

Pour continuer de faire partie de notre réseau qui se nomme désormais "chinefrancophonie, inscrivez-vous toujours gratuitement sur notre nouveau site : https://chinefrancophonie.fr

A très bientôt
chinefrancophonie
Adresse de notre nouveau site :https://chinefrancophonie.fr


 
AccueilCalendrierRechercherMembresFAQGroupesS'enregistrerConnexionHui Zheng, peintre chinoise résidant à Grenoble Ap_bmp10
Rejoignez-nous sur notre nouveau site : http://www.chinefrancophonie.net
Inscription nouveau site

Partagez
 

 Hui Zheng, peintre chinoise résidant à Grenoble

Aller en bas 
AuteurMessage
Albert Helly

Albert Helly

Messages : 245
Date d'inscription : 25/04/2011
Age : 73
Localisation : Grenoble

Hui Zheng, peintre chinoise résidant à Grenoble Empty
MessageSujet: Hui Zheng, peintre chinoise résidant à Grenoble   Hui Zheng, peintre chinoise résidant à Grenoble EmptySam 6 Fév 2016 - 0:10

Cette artiste chinoise expose à Grenoble du 3 au 28 février 2016. On peut la rencontrer les dimanches de 15 à 19 h à la galerie Alter-Art, 75 rue St Laurent Grenoble


Bonjour, pourriez-vous vous présenter et nous dire pourquoi et comment vous êtes arrivée en France ?

Je suis originaire de la ville de Changsha, dans la province du Hunan, dans le centre Est de la Chine. C’est là que j’ai fait mes études secondaires jusqu’au Bac. Ensuite, comme mes parents souhaitaient que j’apprenne un métier sûr et adapté à une jeune fille, je suis entrée à l’université pour devenir professeur d’Arts Plastiques dans l’enseignement secondaire. C’est aussi suite à l’intervention de mon professeur d’arts plastiques de terminale qui est venu à la maison parler à mes parents de mes dons en peinture. Tout était donc bien.

Mais à la fin de mes études, grâce au développement de la politique d’ouverture de la Chine, j’ai voulu poursuivre mes études à l’étranger et particulièrement en France, qui est, pour nous les Chinois, le pays de la culture et des arts par excellence.
C’est ainsi que ne parlant pas un mot de français, je suis arrivée tout d’abord à Béziers puis à Paris pour apprendre le français. Au bout d’un an je suis allée à Strasbourg pour suivre une Licence des « Arts Visuels ».

]Vous n’avez donc jamais étudié la peinture traditionnelle chinoise, seulement les Beaux Arts Occidentaux. Que vous ont apporté ces années d’étude à Strasbourg ?

Ces années de formation à la lecture des oeuvres m’ont permis de me forger un jugement personnel, en même temps qu’une réflexion sur moi-même. En Chine, en effet, l’enseignement artistique est purement technique. Il s’agit uniquement de reproduire les oeuvres afin d’assimiler les différentes techniques, je me sentais écrasée. A Strasbourg, j’ai commencé à créer, à comprendre pourquoi je voulais peindre.

C’est donc là qu’est née l’artiste qui est en vous. A cette période, à partir de 2007, vous ne peigniez que des portraits, pourquoi ?

En effet je ne peignais que des portraits d’autrui. A ce moment-là je me trouvais dans une période de grande solitude, je ne parlais pas très bien le français, je devais affronter les personnels de l’administration qui ne sont pas toujours accueillants, et je n’arrivais pas à m’exprimer clairement. J’ai donc utilisé les portraits d’autrui pour dire ce que je ressentais, en exagérant les expressions des visages.
Parallèlement je peignais des autoportraits dans lesquels je me représente endormie. C’est ainsi que j’exprimais mon stress à l’aide des visages d’autrui et mes aspirations au calme et à la sérénité par les autoportraits d’où le nom de cette série d’oeuvres à l’huile « Intérieur-extérieur ».

Hui Zheng, peintre chinoise résidant à Grenoble Huizhe10 Hui Zheng, peintre chinoise résidant à Grenoble Huizhe11

Mais pourquoi Grenoble ?

A Strasbourg j’ai fait la connaissance de mon mari qui étudiait à l’INSA. Comme il est originaire de Grenoble et qu’il y a trouvé du travail, je l’ai suivi ici. J’ai ensuite enseigné à l’école ARIES, comme professeur 3D.

Et c’est à Grenoble que vous avez débuté votre seconde période.

Comme a commencé pour moi une nouvelle vie, une vie meilleure, une vie normale, de famille. Je me suis trouvée moi-même, ma vie ici a du sens. Auparavant je peignais « en réaction » à ce que je vivais, aujourd’hui ma création est plus dynamique, je peins ce que j ‘ai décidé, je sais pourquoi je « produis » un tableau.

C’est comme une nouvelle « naissance » ?

En quelque sorte. Au surplus j’utilise de la peinture à l’huile très diluée, avec beaucoup de térébenthine, on dirait presque du lavis à l’encre de Chine. Je retrouve petit à petit mes origines, je me rapproche de plus en plus de mes « racines picturales chinoises», que je porte en moi depuis toujours, que je n’ai jamais oubliées, et qui « fleurissent » peu à peu.
Et du coup c’est bien une nouvelle personne, avec une nouvelle identité, biculturelle, qui se forge au jour le jour, Chine et France mêlées.

Dans cette seconde période, sur quoi a porté votre travail ?

Je me suis attachée à peindre «Des parties du corps » et « des parties de corps ». Il en est du corps comme d’un paysage, on ne peut jamais le voir, le contempler en entier d’un seul coup d’oeil. Au surplus un paysage est toujours en changement car la lumière change en permanence, de même chaque regard porté sur le corps apporte un sens nouveau.

Hui Zheng, peintre chinoise résidant à Grenoble Nu10

Ces huiles très diluées, obligent parfois une temps d’observation pour pouvoir reconnaître le sujet, certaines même sont presque abstraites ?

En effet, j’ai voulu aussi laisser une ouverture au regard du spectateur, chacun peut voir et interpréter différemment chaque tableau.
Mon grand regret c’est de n’avoir pas pu peindre de grands formats, les oeuvres seraient bien plus fortes.

Quels sont vos projets actuels ?

Continuer sur le chemin de l’art, c’est la construction de moi-même, et aussi de ma vie autour de trois pôles : le couple, la famille et moi-même.

Liens :
Site de Hui Zheng
Galerie Lozange
Galerie Alter-Art

_________________

Revenir en haut Aller en bas
 
Hui Zheng, peintre chinoise résidant à Grenoble
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Adresse de notre nouveau site :https://chinefrancophonie.fr :: Rendez-vous avec la Chine 走进中国 :: Arts et Lettres 艺术和文学-
Sauter vers: