Adresse de notre nouveau site : www.chinefrancophonie.net
chinefrancophonie "中国和法语国家"

Bonjour/Bonsoir à tous et à toutes.

Après six ans de bons et loyaux services, nous travaillons sur une version test de notre nouveau site.

Le Forum Chine et Francophonie actuel est laissé ouvert (dans quelques jours les articles publiés depuis janvier 2010 resteront visibles) mais ne recevra plus de nouveaux membres et aucun article ne sera publié à partir de ce jour.

Pour continuer de faire partie de notre réseau qui se nomme désormais "chinefrancophonie, inscrivez-vous toujours gratuitement sur notre nouveau site : http://chinefrancophonie.net

A très bientôt
chinefrancophonie
Adresse de notre nouveau site : www.chinefrancophonie.net


 
AccueilCalendrierRechercherMembresFAQGroupesS'enregistrerConnexion
Rejoignez-nous sur notre nouveau site : http://www.chinefrancophonie.net
Inscription nouveau site

Partagez | 
 

 La Chine sac au dos (35) Aux confins du Tibet (西藏): Sichuan (四川) Rencontre festive avec un jeune Lama (喇嘛)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
domrenaut

avatar

Messages : 75
Date d'inscription : 01/02/2010
Localisation : france, Paris

MessageSujet: La Chine sac au dos (35) Aux confins du Tibet (西藏): Sichuan (四川) Rencontre festive avec un jeune Lama (喇嘛)    Sam 23 Jan 2016 - 23:32

3e épisode entre Ciwu (茨巫) et  Batang (巴塘) 11 octobre 2013 - Rencontre festive avec un jeune Lama (喇嘛) de 7/8 ans en transfert vers son monastère

Eh bien voilà la surprise de ce 11 octobre 2013 en route pour Batang. Je vous ai laissés en épisode 34 à Ciwu (茨巫) où une charmante fermière nous avait accueillis au bord de la route. C'était à 10 heures du matin et à 2800m. A 10h 30 nous reprenons la route. Celle-ci va nous faire passer au col de Yangdui (羊堆) à 3900m avant de redescendre vers le Yangste (长江)  que nous avons quitté la veille quelques kms après Benzilan (奔子栏).

Nous sommes désormais sur un chemin de terre empierré et ce sera ainsi jusqu'au col. Le paysage devient plus sauvage et la terre moins cultivée.

Nous avons à peine roulé 30 mn et fait quelques 15 kms qu'au moment d'aborder les lacets du col, nous sommes arrêtés par un attroupement impressionnant. Plus de 20 minibus sont immobilisés en bord de route ! En sont descendus de nombreux Tibétains en train de se parer de costumes cérémoniaux chatoyants. Notre chauffeur se renseigne et nous annonce que va arriver un Jeune Lama.

D'après ce que nous avons compris ce Jeune Lama serait attendu impatiemment par la population locale. Il irait prendre la direction spirituelle du monastère que nous avons visité à Derong. Et c'est pour cette population  un grand honneur. Il va y avoir une cérémonie d'accueil et en l'occurrence l'échange de souhaits de longue vie à travers l'échange de l'écharpe blanche.

Je ne connais pas assez les traditions exactes du Bouddhisme pour comprendre tout ce qui va passer sous nos yeux. Car naturellement nous décidons de rester pour cet accueil cérémonial: quelle chance d'avoir justement une voiture particulière !

Donc plutôt que des interprétations,  je vous propose de vivre ces instants à travers une série de 20 photos décomposées en cinq séquences :

1 -  L'attente joyeuse et colorée de la foule Tibétaine. C'est à qui sera le mieux habillé!  A noter également le teint très bronzé de ces peuples vivant entre 3000 et 4000m (Les chinoises des villes sont très sensibles à garder leur teint clair !)

La foule des fidèles en attente – Une jeune Tibétaine – Moines typiques de la région – le Dais d'accueil

2 -  L'arrivée et l'installation de ce jeune Lama et dieu sait s'il est jeune: 7/8 ans? Un adulte le porte dans ses bras. Pas question qu'il touche le sol.

Arrivée du 4x4 du Jeune Lama – Un moine le prend dans ses bras,  le transporte, puis le dépose au lieu de réception sous le dais

3 -  La Cérémonie de la Khata, l'écharpe blanche Tibétaine. Voici quelques explications à ce sujet livrées par le net :

Une khata (tibétain : ཁ་བཏགས ; chinois : 哈达 ; hādá) ou « écharpe de félicité » bouddhiste est une écharpe traditionnelle de cérémonie utilisée entre autres au Tibet. Elle symbolise la pureté, la bienveillance, le bon présage et la compassion. En soie,  en coton ou en nylon, les khatas tibétaines sont généralement blanches, symbolisant le cœur pur du donateur.

La Khata se donne dans des circonstances diverses. Elle s'offre en général mais ici elle est présentée au Lama qui la rend. C'est un échange de souhaits dont en particulier celui  de longue vie.

Il est vraiment fascinant de voir tous ces adultes se prosterner devant cet enfant. Fascinant également le sérieux avec lequel ce jeune Lama remplit son rôle de père spirituel dans l'échange de souhaits. Autre étonnement pour moi, seuls les hommes ont droit à cette cérémonie et pourtant il y a nombre de femmes habillées en costumes d'apparat dans la foule.

L'échange de la Khata: la file d'attente des fidèles – une écharpe jaune – d'autres fidèles en attente  -un échange d'écharpe avec le Jeune Lama

4 – La collation plutôt frugale. Les boissons sont de type occidental.  Une simple remarque: j'ai été frappé par l'importance de la consommation de la boisson autrichienne "Red Bull". Il est vraiment surprenant de découvrir combien cette boisson excitante a pris de l'importance en ces lieux de haute altitude !

A noter également, et c'est attendrissant, qu'à la fin de cette collation ce jeune Lama s'est écroulé de sommeil sous les yeux émus de Wendy. Pour celle-ci son pays natal, la Mandchourie, est bien loin. Cette cérémonie est vraiment pour elle comme pour moi une grande surprise mêlée à de l'émerveillement.

C'est le moment de la collation: le Jeune Lama boit,  se restaure, contemple la scène alentour puis s'endort

5 – Quelques scènes après le départ du Lama et, pour situer le tout, le passage du col de Yangdui (羊堆) à 3900m.

La cérémonie terminée, on se relaxe et se prépare au retour: Une ceinture qui n'en finit plus – Un couple qui apprécie les beaux colliers – Une très jolie Tibétaine – Le col de Yangdui (羊堆)

La fête a duré environ une heure. Vers 12h30 nous reprenons la route. A 13h nous passons le col avec de belles vues sur le massif Himalayen enneigé. La route perd de la hauteur et nous retrouvons de riches  fermes  avec d'immenses troupeaux de Yack.  

Vers 15h nous atteignons Zhongzan (中咱乡). C'est la fin de ce parcours inhabituel en taxi; c'est aussi le bout du monde !

Pour 60 yuans nous trouvons un petit hôtel propre où l'on se lave dans un grand tub comme chez nous au 19ème siècle! Le dîner de porc bouilli est délicieux. Demain nous rejoindrons Batang (巴塘) avec un minibus.

Dominique Renaut

A venir : 36- Aux confins du Tibet octobre 2013- 4eme épisode : De Zhongzan (中咱乡)à Batang (巴塘) et Litang(里塘)  - Sichuan (四川) - Octobre 2013  

Lien :
La Chine sac au dos (34) Aux confins du Tibet (西藏): 2e épisode: Sichuan (四川): de Benzilan (奔子栏) à Derong (得荣)
Revenir en haut Aller en bas
 
La Chine sac au dos (35) Aux confins du Tibet (西藏): Sichuan (四川) Rencontre festive avec un jeune Lama (喇嘛)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Adresse de notre nouveau site : www.chinefrancophonie.net :: Rendez-vous avec la Chine 走进中国 :: La Chine sac au dos - 背包游中国-
Sauter vers: