Adresse de notre nouveau site : www.chinefrancophonie.net
chinefrancophonie "中国和法语国家"

Bonjour/Bonsoir à tous et à toutes.

Après six ans de bons et loyaux services, nous travaillons sur une version test de notre nouveau site.

Le Forum Chine et Francophonie actuel est laissé ouvert (dans quelques jours les articles publiés depuis janvier 2010 resteront visibles) mais ne recevra plus de nouveaux membres et aucun article ne sera publié à partir de ce jour.

Pour continuer de faire partie de notre réseau qui se nomme désormais "chinefrancophonie, inscrivez-vous toujours gratuitement sur notre nouveau site : http://chinefrancophonie.net

A très bientôt
chinefrancophonie
Adresse de notre nouveau site : www.chinefrancophonie.net


 
AccueilCalendrierRechercherMembresFAQGroupesS'enregistrerConnexion
Rejoignez-nous sur notre nouveau site : http://www.chinefrancophonie.net
Inscription nouveau site

Partagez | 
 

 «Le mariage chinois dans la jeune génération»

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Albert Helly

avatar

Messages : 245
Date d'inscription : 25/04/2011
Age : 71
Localisation : Grenoble

MessageSujet: «Le mariage chinois dans la jeune génération»   Ven 15 Mai 2015 - 15:12

J’avais rencontré Hong à Chongqing, en avril 2012, je l’avais aidée par internet, pour le français et pour son orientation dans ses études. Depuis cette époque elle est venue faire un Master de traduction à Kunming, où je la retrouve cette année. Entre temps elle s’est mariée

Mon mari vient  de la ville de Lincang, au sud ouest du Yunnan, à la frontière de la Birmanie. Il appartient à la minorité des Yi. Il s'appelle Jianming. Tu peux l'appeler Ming dont le sens est lumière, clarté, et étincelle. C’était le seul de son village, à l’époque, à aller à l’université, grâce à ses résultats scolaires. Il a fait des études de mécanique et de chimie. Il a une licence, et il a 27 ans, 2 ans de plus que moi.
Ses parents sont agriculteurs, cultivent une superficie moyenne, avec ses deux frères, plus âgées que lui,  le premier a 2 enfants, un fils, une fille, le second 3 enfants (parce qu’ils sont d’une minorité ). Ils produisent des haricots, du maïs et du riz, en plaine, à la frontière avec la Birmanie. Actuellement c’est une zone de conflit, et dans cette région, la Chine accueille des réfugiés birmans.

Moi, je suis originaire du Guizhou, province voisine du Yunnan, je suis Han. J’ai fait mes études à Chongqing puis je suis venue faire un Master 2 de traduction, ici à Kunming. Je vais le terminer en juin.

Nous nous sommes rencontrés en août 2014 et il dit qu’il a eu le coup de foudre dès qu’il ma vue.
Nous avons décidé nous-mêmes de nous marier, parce que nous nous aimons, et nous avons demandé à nos parents si nous pouvions nous marier. En effet nous pensons qu’il faut respecter les parents et que le mariage sans leurs bénédictions ne sera pas heureux.  

Nous n’avons pas subi de pression de nos familles, elles sont contentes. Ses parents sont très fiers de lui, parce qu’il a fait des études supérieures et qu’il trouve du travail en ville, qu’il gagne sa vie. Il travaille actuellement pour la maintenance et la sécurité des équipements dans une usine. Nous logeons dans un appartement de l’entreprise.

Je m’entends bien avec sa famille qui m’aime bien, je crois, parce que je suis sérieuse et travailleuse dans mes études et dans la vie quotidienne aussi, que j’aide ma mère et que j’essaie d’organiser notre vie au mieux pour l’avenir.
Lui, il est très timide devant ma mère.

Si chacun a des craintes pour l’avenir, elles sont  issues des générations d’avant, quand ils ne se choisissaient pas, que les relations entre le garçon et la fille, l’épouse et le mari n’étaient basées sur la confiance réciproque.

Nous n’avons pas fait de noces, ça coûte trop cher, elles sont reportées à plus tard, quand nous aurons plus d’argent : en ce moment je  travaille tout le temps, parfois jour et nuit pour payer mes études et je donne, quand je peux, de l’argent à ma mère, pas une grosse somme car je gagne très peu d’argent. Il faut tout mener de front, les études, le travail et l’aide à ma mère. En plus j’ai une petite soeur de12 ans. Les noces, ce n’est pas le principal, ce qui compte c’est de s’aimer et de construire notre vie.


En principe, si nous obtenons nos visas, nous partons en Algérie en août 2015 pour 3 ans. J’ai trouvé pour chacun de nous deux un contrat dans la même entreprise de bâtiment. C’est la société qui s’occupe des visas, nous signerons les contrats quand nous les aurons obtenus.

Nous serons à Alger où la société entreprend un grand chantier, sur trois ans.  Mon mari a fait récemment, une formation en dessin technique du bâtiment.  Pour moi je serai traductrice, pour les relations entre l’entreprise et les responsables algériens. Nous avons préféré l’Algérie parce que nous pensons que la situation y est plus sûre que dans les autres pays africains.

Les conditions financières sont très favorables : le logement et d’autres facilités. La première année le voyage aller-retour est payé au bout de 12 mois, congés payés d’un mois en Chine pendant l’été. Puis dès la 2° année, voyage payé tous les 6 mois, congés annuels payés. Avec de bons salaires, ce sont de très bonnes conditions financières.

J’espère gagner assez d’argent dans ma vie afin de prendre en charge ma mère quand elle sera âgée. Nous aimerions bien mettre un peu d’argent de côté pour l’avenir, avoir un bon logement et aussi pour la retraite. Il nous faudra nous occuper en même temps de ma mère, ma soeur et ses parents. Nous planifions ensemble toutes nos dépenses. J’espère aussi que nous aurons un enfant, plus tard.

Nous pensons que c’est très bien de partir à l’étranger, loin de nos familles, apprendre à nous connaître et pour construire notre propre vie.




Pour moi, l’amour est le plus important. Bien que je ne puisse pas devenir riche, je peux bien supporter et contrôler ma propre vie. Je ne veux jamais qu’un homme vienne améliorer ma vie matérielle. J’ai besoin d’un compagnon de vie qui m’aime, qui peut comprendre ma pensée, qui peut m’épauler face aux difficultés, qui peut admirer mon caractère, mon travail. Je veux le plus de communication spirituelle et de confiance réciproque possible, pour créer un bel avenir pour nous deux. Seul l’amour peut nous apporter tout cela, pas l’argent.

Nous respectons la tradition et la culture traditionnelle chinoise et aussi nos parents, mais, dans la nouvelle société chinoise, qui veut prendre sa place dans la mondialisation, nous voulons choisir nous-mêmes notre propre vie, nos études et nos compétences nous le permettent.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
 
«Le mariage chinois dans la jeune génération»
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Adresse de notre nouveau site : www.chinefrancophonie.net :: Présentation et actualités du Forum -论坛介绍 新闻时事及重要活动 :: Entretiens, interviews, portraits francophones-法语界人物&访谈-
Sauter vers: