Adresse de notre nouveau site : www.chinefrancophonie.net
chinefrancophonie "中国和法语国家"

Bonjour/Bonsoir à tous et à toutes.

Après six ans de bons et loyaux services, nous travaillons sur une version test de notre nouveau site.

Le Forum Chine et Francophonie actuel est laissé ouvert (dans quelques jours les articles publiés depuis janvier 2010 resteront visibles) mais ne recevra plus de nouveaux membres et aucun article ne sera publié à partir de ce jour.

Pour continuer de faire partie de notre réseau qui se nomme désormais "chinefrancophonie, inscrivez-vous toujours gratuitement sur notre nouveau site : http://chinefrancophonie.net

A très bientôt
chinefrancophonie
Adresse de notre nouveau site : www.chinefrancophonie.net


 
AccueilCalendrierRechercherMembresFAQGroupesS'enregistrerConnexion
Rejoignez-nous sur notre nouveau site : http://www.chinefrancophonie.net
Inscription nouveau site

Partagez | 
 

 Mars 2013 en Chine (7), les « Mingong » et le « hukou »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Albert Helly

avatar

Messages : 245
Date d'inscription : 25/04/2011
Age : 71
Localisation : Grenoble

MessageSujet: Mars 2013 en Chine (7), les « Mingong » et le « hukou »   Dim 17 Nov 2013 - 14:40

Jeudi 14 mars 2013

Ciel bleu, vent glacé.
Je vais bientôt avoir un micro-ondes ce qui me permettra, en emportant un plat à la maison à midi, de ne pas retourner à la cantine le soir.
Cet après-midi ma collègue a demandé à une des mes étudiantes de m'accompagner au centre ville pour visiter. Je pense que c'est pour elle l'occasion de parler français. Je la retrouve devant la porte de l'université et nous prenons le bus.

A un arrêt, le chauffeur coupe subitement le moteur, se lève et fait monter sans ménagement, un par un, en les bousculant de la main, un groupe de "mingong", 民工 immigrés de l'intérieur, portant chacun un énorme ballot, ils sont une dizaine. Le chauffeur a l'air furieux. Ces hommes, coiffés et rasés de frais, sont râblés et costauds, le visage tanné et rougeaud de travailler toujours en plein air. Les passagers du bus sont figés et détournent le regard de ces hommes, gênés soit par leur présence, soit par l'attitude du chauffeur.

Je demande à l'étudiante si ces travailleurs rentrent chez eux et pourquoi, et d'où ils viennent. Elle pense qu'ils viennent de la campagne, mais pas tous du Liaoning, qu'ils rentrent chez eux parce que leur chantier est fini. Je pense donc qu'ils n'en n'ont pas trouvé d'autre ou qu'ils n'ont plus voulu travailler en ville. En effet, d'une part, la "bulle immobilière" chinoise est stoppée, d'autre part il y a moins de travail dans les usines et enfin les ruraux préfèrent de plus en plus rentrer chez eux à cause de l'augmentation du coût de la vie. Au surplus, leurs conditions de logement sont souvent déplorables :  à 6 ou 8 dans des chambres exigües, sans sanitaires. Au bord des routes, j’ai vu des familles entières logées sous des  bâches en plastique, avec un simple tuyau pour l’eau.

Au cours de ces trente dernières années l’urbanisation chinoise et l’expansion économique se sont faites grâce à une main-d’oeuvre docile venue de la campagne. Ces travailleurs ont pourtant été socialement méprisés, administrativement maltraités par le système du « hukou », « 户口 », exclus du système d’assurance maladie et de l’éducation. Le « Hukou » (ou livret de résidence), détermine les statuts de « citadin » ou de « rural ». Tout chinois doit résider sur les lieux indiqués sur le hukou pour bénéficier des droits sociaux de la localité, les résidents temporaires n'y ont pas accès. Il existe parfois des écoles privées pour migrants mais elles s’arrêtent souvent à la fin du collège. Actuellement le taux de chômage des travailleurs migrants est en forte augmentation à cause de la baisse des exportations et des activités de construction.

Ces jours-ci, des promesses ont été faites par les nouveaux dirigeants pour réformer le  hukou.

A côté de nous se trouvent 2 africains, en anglais ils me disent venir du Nigéria, ils ont l'air d'étudiants, j'en ai vu d'autres ces derniers jours, dans mon quartier.


Dans le bus


Aéroport de Chongqing, mai 2012 - Immeubles en chantier

Mars 2013 (6)

_________________

Revenir en haut Aller en bas
 
Mars 2013 en Chine (7), les « Mingong » et le « hukou »
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Adresse de notre nouveau site : www.chinefrancophonie.net :: Rendez-vous avec la Chine 走进中国 :: Rendez-vous chinois -相约中国-
Sauter vers: