Adresse de notre nouveau site : www.chinefrancophonie.net
chinefrancophonie "中国和法语国家"

Bonjour/Bonsoir à tous et à toutes.

Après six ans de bons et loyaux services, nous travaillons sur une version test de notre nouveau site.

Le Forum Chine et Francophonie actuel est laissé ouvert (dans quelques jours les articles publiés depuis janvier 2010 resteront visibles) mais ne recevra plus de nouveaux membres et aucun article ne sera publié à partir de ce jour.

Pour continuer de faire partie de notre réseau qui se nomme désormais "chinefrancophonie, inscrivez-vous toujours gratuitement sur notre nouveau site : http://chinefrancophonie.net

A très bientôt
chinefrancophonie
Adresse de notre nouveau site : www.chinefrancophonie.net


 
AccueilCalendrierRechercherMembresFAQGroupesS'enregistrerConnexion
Rejoignez-nous sur notre nouveau site : http://www.chinefrancophonie.net
Inscription nouveau site

Partagez | 
 

 Mon journal de voyage en Chine (8)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Albert Helly

avatar

Messages : 245
Date d'inscription : 25/04/2011
Age : 71
Localisation : Grenoble

MessageSujet: Mon journal de voyage en Chine (8)   Sam 28 Juil 2012 - 0:20

Dans ce huitième numéro de Mon journal en Chine : travail avec les voisines tibétaines du hameau de Bairen, préparation des briques en terre pour la réfection de la maison, un coq au vin tibétain, la visite du Consul de France, la boucle du Yangzé, découverte d'un monastère tibétain du XVIIe siècle.


Lundi 2 avril 2012
Malgré les courbatures nous reprenons les travaux du jardin. Nous recevons la visite d'un jeune couple d'américains pour le déjeuner, porc aux fèves fraîches. Après le repas je nettoie derrière la maison avec la voisine et une autre dame. Nous détruisons un morceau de ruine derrière laquelle je découvre une station station de biogaz à l'abandon. C'est une fosse qui récupère les excréments humains et animaux pour produire du méthane, afin d'alimenter un réchaud de cuisine. Le gouvernement a donné des subventions pour la construction mais n'a pas organisé de suivi, il en existe des millions dans ce cas en Chine. Nous achetons un coq à une autre voisine pour le repas de demain, rigolade et bonne humeur.

Mardi 3/04
Après avoir brûlé les broussailles derrière la maison, nous dégustons à midi, un coq au vin tibétains, le coq et le vin, délicieux. Après le déjeuner, pour confectionner plus tard des briques, nous commençons à malaxer la terre avec de l'eau. C'est très pénible, je suis impressionné par la force et la résistance des femmes. Ensuite nous formons deux équipes, l'une au jardin derrière la maison, l'autre, une femme et moi, gâchons du ciment pour le toit et assurer l'étanchéité au pied de cloison de la galerie sur la terrasse.

Mercredi 4/04
Journée consacrée au travail de la terre. Dans cette région les maisons traditionnelles tibétaines sont construites en terre, depuis des siècles. Les murs extérieurs sont en pisé banché, comment en Bas Dauphiné. Estelle, qui est architecte, veut restructurer cette maison qu'elle a louée pour trente ans, en respectant son style et ses techniques de construction. Elle a déjà refait le toit et maintenant il faut élever des cloisons intérieures, pour délimiter les futures chambres. Il faut tout d'abord malaxer la terre, puis rajouter la paille, et mélanger, c'est très fatiguant ! Ensuite vient le moulage des briques : bien tasser chacune, laisser sécher plusieurs jours, mais retourner sur chaque côté pour un bon séchage. En fin de journée, nous reprenons le travail du ciment comme hier, avec la plus jeune. Estelle part à 17h pour Shangrila, faire des courses pour la venue du consul samedi.

Jeudi 5/04.
Seul à la maison, je dors jusqu'à 10h. Je me rends à pied à Benzilane pour déjeuner. Au retour, après une sieste, je reprends le travail du chinois : je révise tous les noms d'arbres fruitiers, de légumes, mais aussi d'outils et de matériaux que je suis en train d'apprendre avec les voisines tibétaines pendant tous ces travaux.
Retour d'Estelle à 17h30. Visite de riches chinois qui logent à l'hôtel du village.

Vendredi 6/04
C'est une journée ciment avec Sema Zhemu, pour l'étanchéité de la terrasse. Pendant ce temps Estelle s'active pour préparer la visite du consul demain. Le soir je m'octroie une petite promenade en haut du hameau, je regarde les travaux de réfection du moulin à farine, je vois, dans un oratoire, un énorme moulin à prière.

Samedi 07/04
Préparatifs pour l'arrivée du Consul de France à Chengdu : cuisine, vaisselle, ménage, rangements. Il arrive à midi. M Emmanuel Rousseau, il a fait toutes ses études secondaires à Grenoble, à l'Externat ND et au Rondeau. Estelle a mijoté un très bon repas, son pain au levain a eu un grand succès, le yack bourguignon de même. Après le café, nous faisons tous ensemble un petit tour dans le hameau, visitons le temple à l'intérieur de la maison de la dame du coq, magnifique. Je profite de la voiture du consul pour aller visiter un monastère à 20 km de Benzilane. Au passage, nous nous arrêtons à la boucle du Yangzé, méandre dans une profonde vallée abrupte, comme le cirque de Navacelles, en beaucoup plus grand, impressionnant. Le monastère, Tondrogling, construit en 1667, un des rares qui n'a pas été détruit pendant la révolution culturelle, est un vrai village de 1000 moines logeant dans leur maison individuelle. Une caméra (il y a eu 4 nouvelles immolations de moines dans le Sichuan la semaine dernière) surveille l'esplanade du temple principal, imposant. La salle de prière immense, est décorée de peintures extraordinaires, de statues colossales. Sur trois étages se superposent des salles de prière innombrables hébergeant des statues en or plus grandes que nature, pierreries, tankas précieux, peintures anciennes, toute la mythologie du bouddhisme lamaïste tibétain. Je suis très impressionné de pouvoir visiter un tel endroit, avec la seule compagnie de Bruno (le jeune de "Enfants du Mékong"). Nous arpentons une à une les salles vides, d'étage en étage, avec l'impression que cela ne finira jamais, passons en revue des statues aux visages triples, d'autres aux bras multiples, d'autres vêtues de tissus précieux, d'autres encore au visage terrifiants, d'autres en béatitude. Je retrouve toutes les positions de mains du bouddha, les peintures des Taras, verte et blanche, des 4 gardiens du temple et autres personnages du bouddhisme tibétain.
Nous reprenons la route et je descends au village suivant où se trouve une nonnerie mais il se fait tard et je prends un mianbaoche (minibus de louage) pour rentrer, je reviendrai une autre fois.
De retour à la maison je retourne les briques en terre pour qu'elles finissent de sécher.
















Voir, Mon journal de voyage en Chine (7)


_________________

Revenir en haut Aller en bas
 
Mon journal de voyage en Chine (8)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Adresse de notre nouveau site : www.chinefrancophonie.net :: Rendez-vous avec la Chine 走进中国 :: Rendez-vous chinois -相约中国-
Sauter vers: